Non, dans cet article, il ne s’agit pas de cuisiner ou même de déguster cette délicieuse spécialité italienne au balcon. Certes, certains des ingrédients entrant dans sa composition se cultivent très bien en pot (tomates, poivrons, carottes…), mais c’est d’un autre sujet dont je voudrais vous parler aujourd’hui. J’ai en effet décidé de tenter une nouvelle expérience sur mon balcon jardin. Je vous présente la lasagne en pot.

Flashback sur la permaculture

La lasagne est une technique de culture issue de la “permaculture”, un néologisme apparu dans les années 70 et issu des mots anglais “permanent” et “culture”. Le nom est déjà tout un programme ! Ce mode de culture, est basé d’abord sur l’observation puis sur la reconstitution des écosystèmes et cycles naturels. En ce sens, la permaculture va beaucoup plus loin que la culture biologique (si vous voulez jardiner bio sur votre balcon, lisez cet article) car il ne s’agit pas seulement de renoncer aux pesticides et engrais chimiques.

Depuis sa création par l’Australien Bill Mollison, le concept de permaculture a dépassé les limites de l’agriculture pour se transformer peu à peu en en philosophie et parfois en mode de vie et même en mouvement social.

Mais revenons aux origines du concept et à ses principes de culture. La permaculture a pour objectif de de créer des systèmes où les hommes, les plantes et les animaux interagissent et “s’alimentent” mutuellement. Une fois son équilibre trouvé, le système ainsi conçu devient perpétuel (“permanent”), s’entretient lui-même et fonctionne sans interventions extérieures. Au départ, développée dans l’agriculture la permaculture s’est étendue au jardinage et même aujourd’hui au balcon-jardinage.

Pourquoi faire des lasagnes en pot ?

Même si certains balcon-jardiniers ont fait le pari de cultiver entièrement leur balcon-jardin en permaculture, cela reste un projet très ambitieux réservé encore à quelques spécialistes. Néanmoins, certaines méthodes, comme la lasagne justement, sont quasiment faites pour la culture sur balcon. Pour toutes ces raisons, j’ai décidé de me lancer dans cette aventure. Je vous expose ci-dessous en résumé les avantages de la culture en lasagne :

  • Comme on peut s’en douter, la permaculture repose sur la réutilisation des ressources naturelles, et en particulier des “déchets”. Comme nous allons le voir plus tard, l’utilisation de la technique des lasagnes permet de recycler une partie de vos déchets même si vous n’avez pas la possibilité de faire votre propre compost. La lasagne s’inscrit donc dans une démarche écologique de réduction de ces déchets.
  • La lasagne permet de reconstituer dans un espace réduit (un pot, un bac, un potager surélevé…) un système qui une fois installé, ne nécessite pratiquement aucun entretien.
  • Faire une lasagne en pot est très simple et vous n’avez pas besoin de connaissances particulières pour commencer. De plus, vous aurez besoin en majorité de matériaux que tout ménage produit en général en quantités suffisantes (des déchets de cuisine et des déchets “bruns”).
  • En ce sens, cette technique est très économique. La plupart du volume dans vos pots et bacs est ainsi constitué de déchets, vous économiserez une énorme quantité de terreau.
  • Le “support” de culture ainsi créé est particulièrement fertile et permet de cultiver des plantes aux besoins nutritifs élevés comme les légumes-fruits et des fleurs sans apport d’engrais.
  • Enfin, contrairement à ce qu’on pourrait penser, la lasagne n’est ni inesthétique ni nauséabonde. En terminant par une couche de terreau, comme nous allons le voir plus bas, rien ne laissera soupçonner le contenu de vos pots (à part peut-être le développement exceptionnel de vos plantes).

Tout cela m’a donc poussé à faire pour la première fois une tentative dont j’aurais l’occasion de vous parler par la suite. Tous ces avantages se réaliseront-ils sur mon balcon-jardin ? C’est ce que nous verrons dans quelques semaines.

Le principe de la lasagne

Le nom de cette technique n’est bien entendu pas dû au hasard. Comme pour la lasagne italienne, il s’agit de superposer dans un pot ou un bac des couches de matériaux distincts. Une lasagne est une succession de déchets organiques verts et bruns.

Parmi les déchets verts, riches en azote, on compte les épluchures de fruits et légumes (crus), les sachets de thé, le marc de café et toutes les matières végétales dites “humides” (les fleurs et feuilles coupées par exemple).

Les déchets bruns quant à eux sont riches en carbone et plutôt “secs”. Il s’agit par exemple de cartons d’emballage marrons (d’où vous aurez enlevé toutes les parties en plastique et imprimées ainsi que le scotch), les boites d’œufs ou les barquettes de fruits, la paille et les feuilles mortes. Evitez d’utiliser le papier journal à cause de l’encre contenant des substances toxiques.

Recette de la lasagne en pot

  1. Pour mettre en place votre lasagne, commencez par une couche de drainage (billes d’argile par exemple).
  2. Placez 5-10cm de déchets bruns.
  3. Continuez avec 5cm de compost (si vous en avez sous la main, pour accélérer l’installation des micro-organismes) ou déchets verts. Tassez bien entre chaque couche.
  4. Répétez les étapes 2 et 3. Terminez par une couche “brune” à environ 10cm du haut du pot.
  5. Recouvrez d’une couche de terreau.
  6. Arrosez copieusement pour mettre en route le processus de décomposition.
  7. Laissez reposer quelques jours avant de mettre en place vos semis ou plants dans la couche de terreau. La chaleur qui se dégage du processus dans les premiers temps pourrait sinon endommager vos plantes.

Et voilà votre lasagne est terminée ! Surtout, ne vous prenez pas trop la tête au sujet des matériaux, nul besoin d’appliquer cette recette à la lettre… Comme en cuisine, laissez place à votre créativité et utilisez les ingrédients dont vous disposez, pourvu qu’ils soient sains et naturels. Le jardinage et la permaculture ne sont pas des sciences exactes.

Pour ma part, je viens de terminer la phase de repos. C’est avec impatience que j’ai attendu de pouvoir installer un pied de tomate dans ma lasagne en pot toute fraiche. Je suis curieuse de voir le résultat et c’est avec joie que je compte bien vous en faire un compte-rendu. Restez donc connectés !

Et vous, avez-vous déjà pratiqué la méthode de la lasagne sur votre balcon-jardin ? Quelles expériences avez-vous faites ? Appliquez-vous peut-être même d’autres méthodes inspirées de la permaculture ? N’hésitez pas à le partager dans les commentaires !

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.