Vous vous souvenez peut-être que j’avais dans cet article déjà parlé des formes ingrates qui sont souvent le lot des espaces-jardins urbains. Eh bien une de ces formes que l’on retrouve assez souvent est le balcon tout en longueur, façon couloir. J’ai même déjà vu chez une amie à Grenoble une version extrême de cette forme. Le balcon faisait le tour de l’appartement (avec une vue magnifique à 360°) tout en restant si étroit qu’on avait peine à y circuler librement si on y plaçait la moindre chaise… Mais même sans avoir ce cas extrême, les balcons en longueur restent souvent difficiles à aménager de façon à la fois fonctionnelle, confortable et bien sûr esthétique. Car nous ne voulons pas nous contenter de peu !

J’ai d’ailleurs la « chance » d’avoir un tel balcon. Mon balcon mesure environ 1m de largeur pour plus de 5m de longueur. Je sais, ça pourrait être pire et ce n’est certainement pas un cas extrême. Mais comme je l’ai déjà évoqué ici, j’ai beaucoup de mal à rendre mon balcon vraiment confortable, ce qui limite son utilisation. Dans l’esthétique classique, des proportions harmonieuses sont celles correspondant au nombre d’or (présentant un rapport d’environ 1,6:1 entre la longueur et la largeur d’un rectangle). J’en suis donc bien éloignée…

Les contraintes spécifiques des balcons tout en longueur

Pourquoi les balcons tout en longueur sont-ils donc si difficiles à aménager ? Voici quelques explications non exhaustives :

  • La longueur est souvent associée à l’étroitesse du lieu. Ceci limite l’espace disponible ainsi que les possibilités de placer les meubles et les potées. Pas question de placer des meubles « au milieu » de la surface. Leur place naturelle (et souvent la seule possible) est contre un mur. Or les surfaces murales se font parfois rares. Je m’explique… Sur mon balcon par exemple, j’ai d’un côté une grande baie vitrée qui donne sur le salon (sur la moitié de la longueur du balcon). De l’autre se trouve l’ouverture du balcon sur l’extérieur. J’ai donc un salon très lumineux. En revanche, j’ai peu de murs contre lesquels disposer des meubles. La seule option est de les placer devant la baie vitrée ce qui n’est possible qu’avec parcimonie si je ne veux pas « boucher » la vue de mon salon. Par ailleurs, l’ouverture des fenêtres de ma loggia est telle qu’elle empêche d’utiliser complètement la largeur déjà limitée du balcon.
  • Mais même sans cette difficulté, le sujet de la libre circulation reste délicat dans la plupart des cas. Il existe beaucoup de balcons si étroits qu’il est impossible d’y circuler librement si l’on y place des sièges ou une table. Même dans mon cas où je dispose d’une certaine largeur, le passage est quelquefois difficile. Si vous devez déplacer trop d’objets pour pouvoir accéder à votre salon de jardin ou pour arroser vos plantes, vous allez vite vous lasser et délaisser l’endroit. La facilité de circulation est à mon sens un facteur décisif pour ce que j’appelle le « confort » d’utilisation d’un espace. Si le passage est encombré, il y a de fortes chances que vous abandonnerez cet endroit au quotidien.
  • Enfin, comme je l’ai déjà évoqué plus haut, l’effet « couloir » dû aux proportions ingrates de l’espace n’invite pas à séjourner. Dans certains cas, cet effet est même renforcé pas la hauteur disproportionnée. Celle-ci donne plutôt envie de quitter cet endroit bien vite. Les couloirs sont par définition des lieux de passage, des espaces destinés à rester fonctionnels et où un séjour prolongé n’est pas souhaitable (voir le second point plus haut sur la libre circulation).

Les astuces pour aménager un balcon tout en longueur

Après avoir analyser le problème en profondeur, aucune raison de se morfondre cependant ! Car il existe des astuces pour tirer parti d’un balcon tout en longueur. En choisissant des meubles adaptés, en les positionnant judicieusement et en utilisant quelques illusions d’optique, il est tout à fait possible d’obtenir cet espace-jardin fonctionnel, confortable et esthétique dont vous rêvez.

Le choix des meubles

Plus l’espace parait étroit, et plus les meubles que vous choisirez devront paraître légers, voire « aériens ». Evitez donc les meubles à l’apparence massive. Choisissez des meubles de petite taille aux formes graciles comme des chaises de bistro ou en fer forgé. Vous pourrez ainsi les déplacer plus facilement si besoin est. De façon générale, les meubles devront rester étroits pour ne pas gêner le passage. A titre indicatif, et même si des compromis sont nécessaires sur un petit balcon, on considère qu’un passage confortable doit faire au moins 60cm de large. Il en est d’ailleurs de même pour vos bacs et potées qui devront permettre la libre circulation sur votre balcon. N’oubliez pas à ce sujet que vos plantes vont grandir et s’étoffer.

Pensez aux meubles pliants (chaises et tables) et multi-usages comme par exemple une banquette qui vous servira de rangement. Car oui, un espace bien rangé sera également la clé d’une libre circulation et d’une plus grande impression de légèreté.

Diviser l’espace

Commençons par la mauvaise nouvelle : dans un espace où la surface est limitée, il est extrêmement important de définir ses priorités pour ne pas encombrer l’espace inutilement. Soyez donc impitoyables et définissez les fonctions de votre balcon qui sont les plus importantes pour vous en éliminant toutes les autres. Tout dépend de la longueur de votre balcon bien sûr, mais 2 ou 3 fonctions sont probablement le maximum.

Une fois ces fonctions définies, divisez l’espace sur votre balcon en plusieurs zones en consacrant chacune d’elles à une fonction. Vous pouvez par exemple définir un espace pour prendre un verre ou le petit-déjeuner immédiatement à l’entrée de votre balcon (la distance d’ici à la cuisine sera plus courte). Plus loin vous pourrez installer un espace détente ou un espace jardinage moins visibles de l’intérieur. Dans tous les cas, l’espace que vous désirez utiliser le plus souvent, devra être celui le plus facilement accessible.

Pour atténuer l’effet « couloir », séparez ces espaces visuellement en utilisant par exemple des revêtements de sol différents (les tapis sont magiques) ou en installant des brise-vues entre les espaces. Si vous avez un balcon « en coin », la division de l’espace se fera tout naturellement.

L’agencement

De façon intéressante, les avis des spécialistes semblent partagés à ce sujet.

Certains prônent l’agencement « en enfilade ». Ils proposent de placer les meubles les uns à côté des autres sur toute la longueur du balcon. Si votre balcon est très étroit, vous n’aurez pas vraiment le choix et ce sera la seule solution vraiment confortable. En effet, tout autre agencement gênera considérablement la circulation. Cet agencement a pour effet d’accentuer la forme allongée du balcon et vous devrez compenser cela par une bonne division visuelle de l’espace (voir plus haut) pour que l’ensemble soit esthétique.

L’autre possibilité, à réserver à mon avis aux balcons disposant d’une largeur suffisante, est au contraire de « briser les lignes » en disposant les éléments (meubles ou potée) de chaque côté du balcon pour casser la monotonie de l’ensemble. On parle alors de « chicanes ».

Utiliser la hauteur

Une façon d’optimiser l’espace sur un balcon long et étroit est d’utiliser la verticale. Pensez à profiter de la hauteur pour compenser le manque de surface au sol. Les solutions les plus simples sont des étagères sur lesquelles vous disposerez par exemple des plantes retombantes. Ou bien au contraire, des plantes grimpantes à faire pousser sur un treillis pour ne pas endommager les murs. Grâce au développement du « vertical gardening » de nombreuses solutions plus sophistiquées existent pour végétaliser des murs parfois peu esthétiques. Dans tous les cas, ces végétaux que vous placerez à différents endroits permettront de rendre les contours de votre balcon plus flous et d’atténuer l’effet « couloir ».

Les illusions d’optique

Enfin, différentes astuces existent pour rééquilibrer tout du moins visuellement les proportions apparemment disgracieuses d’un balcon tout en longueur.

Les couleurs et les motifs

Pour ne pas paraitre oppressant, les espaces étroits doivent de préférence être de couleur claire (blanc, beige, crème, gris, …). Si votre balcon est orienté au sud, évitez cependant le blanc pur qui serait trop éblouissant.

Une astuce facile à appliquer consiste par ailleurs à appliquer une couleur plus foncée, de préférence « chaude » sur la largeur du balcon pour le rapprocher visuellement. Vous pouvez obtenir un effet similaire en appliquant sur ce même côté des rayures horizontales ou un motif de grande taille comportant éventuellement également des lignes horizontales.

Si vous optez pour l’agencement de vos meubles en enfilade, placez des objets d’une même couleur plus intense dans les différentes zones de votre balcon pour « rythmer » l’espace.

En ce qui concerne le revêtement du sol, qui lui aussi devra rester de préférence plutôt clair, sachez que là aussi, les avis sont divisés. Certains préconisent de renforcer l’effet allongé en plaçant par exemple des lames de bois dans le sens de la longueur. D’autres conseillent au contraire de placer les motifs perpendiculairement pour casser cet effet. Pour ma part, je préfère cette dernière variante, surtout si les meubles sont agencés en enfilade.

Les formes, les matières et les miroirs

Pour atténuer le côté linéaire de votre balcon tout en longueur, misez sur les courbes et les arrondis en choisissant consciemment quelques objets (tables, potées,…) aux formes arrondies. Cela n’a pas seulement l’avantage de rendre l’ensemble plus équilibré. Une table ronde est beaucoup mieux adaptée aux espaces réduits où les passages sont étroits. De même, variez la largeur et la hauteur des éléments pour éviter la monotonie. Si vous placez une « haie » bien taillée d’un même végétal tout le long du mur, vous renforcerez l’effet « couloir ».

Tout comme pour les meubles, choisissez de préférence des végétaux «aériens », pas trop touffus et qui laisseront passer la lumière. Veillez bien entendu à ce qu’ils n’obstruent pas le passage ou soient tout du moins résistants à des passages fréquents.

Les matières reflétant la lumière (comme les objets laqués par exemple) permettent d’augmenter visuellement l’espace. Dans un style contemporain, les meubles transparents peuvent être également une bonne idée.

Enfin, pensez à vous servir de cette bonne vieille astuce de l’aménagement d’intérieur, j’ai nommé, le miroir. Eh oui, on voit de plus en plus de miroirs à installer dans les jardins pour les agrandir et ouvrir de nouvelles perspectives. Montés sur le côté le plus long de votre balcon, ils contribueront à ouvrir l’espace.

Avec quelques solutions simples et applicables sur tous les balcons, il est ainsi possible d’aménager un balcon tout en longueur de façon à la fois agréable et pratique. Et vous, avez-vous également ce type de balcon ? Si oui, quelles sont les astuces que vous avez utilisées pour l’aménager. N’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Grande photo par Juli Kosolapova sur Unsplash

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.