Désencombrer à la maison est dans l’air du temps. Et il y a plein de bonnes raisons pour cela. Franchement, qui arrive à se détendre ou à travailler de façon concentrée dans un environnement en désordre ? Le matérialisme a également envahi nos espaces extérieurs qui se remplissent peu à peu d’objets sans vraie valeur pour nous. Ce n’est pas seulement inesthétique. Cela encombre nos esprits et nous rend insatisfaits.

Nul besoin d’être minimaliste pour se lancer dans le désencombrement. Il suffit de se convaincre d’une chose. Avec le temps, c’est inévitable, les objets s’accumulent. Et ranger nous prend de plus en plus de temps. Pour tous ceux donc qui comme moi ont tendance à avoir du bazar partout, il n’existe qu’une solution pour mettre un peu d’ordre autour de soi et enfin respirer. Je veux dire désencombrer.

La vérité sur le désencombrement

Car je ne vais pas vous parler ici de systèmes de rangement pour les outils de jardinage ou de boîtes à semences. Même si ces éléments ont leur raison d’être, ce n’est pas le sujet. Car désencombrer n’est pas ranger. Désencombrer, c’est se débarrasser des objets qui occupent notre espace et l’étouffe. Quand on se lance dans un projet de rangement à la maison, désencombrer est souvent la première étape à ne pas sauter. Car je vais vous confier un secret, quitte à décevoir les plus conservateurs d’entre vous : le bazar ne se range pas, il s’élimine.

Mais attention : mon but n’est pas ici de faire l’éloge des balcons minimalistes où tout est toujours nickel et tiré au cordeau. Il peut s’agir d’un idéal pour certains, mais un certain désordre dans les jardinières peut être propice au développement de la faune. Inutile donc de tomber dans l’excès inverse et de couper tout brin d’herbe qui dépasserait dans vos pots.

Même si ces choses sans vraie valeur peuvent être différentes d’une personne à l’autre, je vais vous donner quelques pistes pour vous orienter au balcon (ou au jardin…).

Comment procéder au désencombrement ?

Le principe est simple et peut s’appliquer aussi bien à vos extérieurs qu’à votre intérieur.

  1. Utiliser un moment propice où vous êtes pleins d’entrain et prêts à partir pour un nouveau départ. Le printemps par exemple est souvent un bon moment pour commencer…
  2. Prenez conscience de la raison qui vous pousse à désencombrer. Vous voulez enfin utiliser votre espace extérieur comme il se doit ! Visualisez votre objectif, au besoin avec une photo d’un balcon ou d’un espace extérieur dont l’esthétique vous plait. Vous verrez, sur les photos de magazines ou sur Pinterest, on voit rarement du bazar. Bien entendu, il ne faut pas non plus exagérer. Vous aménagez votre balcon pour y vivre, et non pas pour faire de belles photos.
  3. Selon la taille de l’espace à désencombrer et le temps dont vous disposez : définissez un petit espace (un tiroir, un coin du balcon, une étagère) à désencombrer ou une catégorie d’objets (pots et contenants, terreau, outils, graines, plantes…) à laquelle vous allez vous consacrer.
  4. Préparez 3 contenants (bacs, sacs poubelles, paniers…) pour les 3 catégories d’objets : à ranger, à jeter, à donner. Mettez des vêtements confortables et qui ne craignent pas les salissures.
  5. Mettez la minuterie de votre téléphone portable sur 20 min. Remontez vos manches et c’est parti.
  6. Regardez chaque objet l’un après l’autre et procédez systématiquement. Prenez une décision immédiatement sur le sort de chaque objet à trier (voir le graphique suivant pour prendre une décision plus facilement).
  7. Ranger les objets que vous voulez garder à leur place sur le balcon, ou dans un endroit plus approprié.
  8. Débarrassez-vous le plus rapidement possible des autres objets avant que les regrets ne viennent vous persécuter.

Quelques idées d’objets à désencombrer

  • Les graines périmées,
  • Les graines de fruits et légumes que vous n’aimez pas (vraiment),
  • Les graines de fleurs qui ne correspondent pas (ou plus) à vos goûts, votre style ou aux conditions climatiques régnant sur votre balcon,
  • Les plantes qui ne prospèrent pas, ne fleurissent pas ou dépérissent malgré les soins apportés,
  • Les plantes qui ne vous plaisent pas ou ne correspondent pas (ou plus) au style choisi (notamment la couleur),
  • Les plantes et les contenants en trop,
  • Le matériel que vous gardez jusqu’au cas où. Mis à part le matériel saisonnier, demandez-vous si vous l’avez utilisé dans les 3 derniers mois ou si vous avez l’intention de vous en servir dans les 3 mois qui suivent. Si ce n’est pas le cas, jetez ou donnez-le,
  • Le matériel endommagé ou qui ne remplit pas bien sa fonction,
  • Les objets qui n’ont rien à faire sur le balcon ou la terrasse (qui ne sont pas des débarras mais des pièces à vivre, on est bien d’accord…),
  • Les produits phytosanitaires périmés (en respectant les règles de tri)
  • Les magazines de jardinage : les tendances changent de tout façon et on trouve les infos pratiques facilement sur Internet.

Une petite remarque sur les mauvais achats : ne vous laissez pas freiner par votre mauvaise conscience. L’erreur a été commise, et vous ne pouvez plus rien y changer. Ce n’est pas en laissant un objet prendre la poussière que vous la réparerez. Débarrassez-vous de cet objet qui vous rappelle sans-cesse que vous vous êtes trompés. Tournez simplement la page.

J’espère que ces quelques idées vous aideront à retrouver un espace à vivre sur votre balcon ou votre terrasse. Avez-vous peut-être d’autres idées d’objets à éliminer ? Ou d’autres trucs et astuces pour bien désencombrer à la maison. N’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Grande photo : Wonderlane sur Unsplash

Partager cette page :

1 thought on “Désencombrer à la maison : le balcon aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.