Pour tous les balcons-jardiniers commence au mois de novembre une période plutôt calme, mais pas totalement inactive.  Mise à part la contemplation de la nature automnale qui invite à la méditation ;-), d’autres petits gestes sont utiles avant la longue pause de l’hiver. Que faire, donc, quand la main verte vous démange encore?

La protection contre le froid

Les plantes qui ne supportent pas les gelées (comme les géraniums) vont commencer leur hibernation, pardon leur hivernage et être placées à l’abri, dans un endroit clair et frais. Une température de 12°c maximum est idéale. Pas toujours facile, surtout en appartement… Dans mon jardin d’hiver, c’est assez simple, mais il peut s’agir aussi d’un garage, d’une cage d’escalier, d’une cave… pourvu qu’il y ait une fenêtre. D’ailleurs, plus il fera frais, et moins de lumière sera nécessaire.

De plus, pour que les géraniums ne prennent pas trop de place, une petite coupe ne sera pas de refus. Ils repartiront de plus belle au printemps.

Pour les autres plantes, il suffit de les mettre à l’abri du vent si nécessaire et éventuellement d’envelopper les pots dans une couverture, de la toile de jute, ou dans un voile d’hivernage. Avec un joli ruban, cela peut être d’ailleurs très sympa.

La protection du sol

Si vous avez l’intention de ré-utiliser la terre de vos contenants (ce qui est tout à fait possible si elle n’est pas épuisée), il peut être utile de la protéger du froid et du vent en la paillant avec de la paille justement,  ou bien des branches de sapin ou même du compost. Certains conseillent aussi les feuilles, mais attention aux oeufs d’escargot. Beurk!

L’arrosage et le coup d’oeil régulier

Question toujours fort délicate… Les plantes sont au ralenti, mais les oublier complètement pourrait être fatal. Comme toujours, il faut éviter de les noyer et donc arroser avec parcimonie car l’évaporation est limitée à cette saison. Pour ma part, j’attend toujours que la terre soit sêche en surface et je surveille qu’il ne reste pas d’eau dans les soucoupes. L’addition d’engrais n’est pas nécessaire, et serait même néfaste. Ainsi les parasites trouveraient des proies faciles à la chair tendre…

A propos  de parasites, n’oubliez pas de jeter un petit coup d’oeil de temps en temps pour vérifier que les vilaines bestioles ne se multiplient pas. Surtout si beaucoup de plantes doivent passer l’hiver dans un même endroit un peu trop chaud…

Ceci et cela

Afin de protéger le tronc du pêcher nain des parasites, mousses et autres champignons, ainsi que du gel, celui-là va être “chaulé”, c’est à dire enduit de “blanc arboricole” à base de chaux.
Ensuite, je vais passer au nettoyage des outils, contenants et autres pots pour qu’ils soient fins prêts pour la prochaine saison. Au printemps, les évènements se précipitent toujours un peu, bonne raison pour anticiper un peu…
Et enfin, le compost dans le Kubi se met au ralenti lui aussi. Je vais donc couper les déchets plus petit, ce qui facilitera le processus.
Et vous, quels travaux faites-vous sur votre balcon à cette saison?

 

 

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.