Quand les températures chutent et que le ciel tourne à la grisaille, beaucoup oublient complètement leur balcon ou leur terrasse. Les rideaux sont tirés, les stores sont baissés… Alors c’est loin des yeux, loin du cœur… Cet espace si convoité à la belle saison tombe plus ou moins en friche. Dans cet article, je vous propose donc 3 idées pour avoir un balcon utile en hiver tout en respectant l’environnement. Ne cédez pas complètement le terrain au froid. Ne perdez plus cet espace qui vous manque peut-être ailleurs chez vous.

Car même si vous n’êtes pas amateurs des barbecues d’hiver et que toutes les couvertures du monde ne peuvent vous attirer à l’extérieur, il est dommage de ne pas profiter de cet espace bonus au pied de votre porte. Séjourner sur votre balcon ou votre terrasse ne vous fait plus envie. Qu’à cela ne tienne, il existe d’autres possibilités de les utiliser, même provisoirement. Et par la même occasion, vous rendrez service à l’environnement et à la nature.

A cet endroit, une petite mise en garde. Certaines des idées présentées ici peuvent être interdites ou seulement autorisées sous certaines conditions. En effet, les balcons et terrasses, même à usage privatif, peuvent être définis comme des parties communes de votre habitation.

Avant d’étendre vos draps sur votre balcon par exemple, n’oubliez donc pas de consulter votre règlement de copropriété (demandez-le à votre syndic) ou les règlements municipaux. Dans tous les cas, faites preuve de bon sens. Respectez les règles de bon voisinage. La sécurité et l’hygiène passent avant tout. Il peut être également interdit de déranger l’ensemble esthétique de votre immeuble. Rechercher l’entente avec vos voisins est toujours une bonne idée et peut vous éviter bien des problèmes.

1. Le soin du linge

Le séchage

Cela parait peut-être incongru à certains d’entre vous, mais étendre du linge sur son balcon est souvent interdit pour des raisons d’hygiène et d’esthétique. Etendre des draps à longueur de journée sur toute la surface de votre balcon ou de votre terrasse (voire entre plusieurs balcons comme on le voit peut-être dans d’autres cultures) est probablement exagéré. Cependant, faire sécher quelques chaussettes sur un petit séchoir à linge invisible de l’extérieur (car plus bas que le garde-corps par exemple) est souvent toléré.

Mais quel est donc l’intérêt de cette « activité » profane et somme toute pas très fun ? Eh bien, faire sécher son linge à l’air est beaucoup plus écologique que le sèche-linge. Par ailleurs, cela évite la formation de moisissures dans les appartements. Mais si vous êtes enrhumés et cherchez un moyen d’augmenter le taux d’humidité chez vous, utilisez cette astuce de grand’mère et faites sécher votre linge à l’intérieur. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, pas temps froid (et sec), le linge sèche très bien à l’extérieur grâce au phénomène de sublimation. En utilisant un petit séchoir pliable ou un étendoir de balcon, vous aurez la flexibilité d’étendre quelques petites choses, de tout ranger en cas de besoin et tout cela sans gêner personne.

Photo by Frantisek Duris on Unsplash

Aérer le linge

Votre balcon ou votre terrasse peuvent également servir pour simplement aérer votre linge. Cela est particulièrement recommandé pour les vêtements en laine, les imperméables ou les vêtements lavables seulement au pressing. S’ils ne sont pas sales, tachés ou malodorants (!), un petit coup d’air frais peut faire des miracles. Il n’est pas toujours nécessaire de les passer à la machine à laver (ce qui parfois est même impossible) surtout s’ils n’ont pas été portés très longtemps.

Cela n’a pas seulement l’avantage de conserver vos vêtements en meilleur état plus longtemps. C’est également beaucoup plus écologique et économise les ressources en eau et en électricité. Là aussi, n’exagérez pas, mais vous pouvez placer un ou deux cintres sur votre balcon pour aérer vos pullovers de temps en temps. Savez-vous par exemple que la laine est une fibre auto-nettoyante qui repousse la saleté et les odeurs ? Par ailleurs, l’humidité ambiante pourra lisser les fibres. Cela vous évitera quelques corvées de repassage.

2. Utiliser son balcon comme garde-manger

Le garde-manger, ancêtre du réfrigérateur, était longtemps tombé en désuétude. Depuis quelques années, il fait un come-back dans les cuisines. Car les aliments ne se cachent plus mais au contraire s’exposent. Mis à part son côté vintage, très à la mode actuellement, l’intérêt écologique du garde-manger est lui aussi tout-à fait un goût du jour.

Si vous avez un balcon ou une terrasse abrités et hors gel, vous pouvez également utiliser cet espace pour stocker quelques aliments. Ainsi, vous gagnerez de la place dans votre cuisine. Par ailleurs, vos aliments se conserveront beaucoup mieux tout en gardant leurs saveurs.

Que faire d’un garde-manger ?

En effet, un garde-manger permet de conserver des aliments qui dans nos appartements chauffés seraient sinon placés au réfrigérateur. Or il est tout à fait possible de stocker certains aliments à l’extérieur si les températures sont modérées (entre 4 et 12°c). Quelques exemples :

  • les fruits : pommes, poires, agrumes…
  • les légumes : oignons, pomme de terre, ail, poireaux, carottes
  • le fromage et les œufs
  • le pain
  • le saucisson et le jambon secs

Dans un garde-manger, vous pouvez également laisser refroidir les plats sortis du four avant de les consommer ou de les placer au réfrigérateur pour les déguster plus tard.

La société allemande d’utilité collective de conseil en économie d’énergie « co2 online » a fait le calcul suivant. L’ouverture et la fermeture de la porte du réfrigérateur augmente la consommation d’énergie de votre réfrigérateur d’environ 36kWh par an (à raison de 10 ouvertures par jour). Selon votre appareil cela peut représenter plus de 10% de sa consommation annuelle totale. Ce n’est donc pas négligeable, surtout quand l’on considère que le réfrigérateur est l’appareil qui après le lave-linge et le lave-vaisselle consomme le plus d’énergie chez vous.

Chaque fois que vous pouvez éviter d’ouvrir la porte de votre frigo, vous êtes gagnant, et l’environnement avec vous. Pour utiliser un garde-manger, quelques précautions sont cependant de mise.

Quelques précautions

  • Comme je l’ai déjà évoqué plus haut, la température idéale se situe entre 4 et 12°c. Dans tous les cas, il faut que les températures restent positives.
  • Même si en hiver, le soleil ne pose en général pas de problèmes, il vaut mieux choisir un emplacement à l’ombre et à l’abri des précipitations.
  • Votre garde-manger doit protéger les aliments des nuisibles et être bien clos. L’hiver, les insectes sont certes moins actifs, mais d’autres bouches affamées (comme les chats par exemple) pourraient trouver vos réserves appétissantes. C’est pour cette raison que les garde-manger traditionnels (et leurs versions modernes) sont dotés d’un grillage et d’un système de fermeture.
  • ·De façon idéale, votre garde-manger sera en bois (un matériau qui respire) et bien aéré (le grillage encore) pour assurer une bonne circulation de l’air entre les aliments.

Si vous disposez d’une surface assez grande, vous pouvez opter pour un garde-manger sous forme de buffet. Sur un petit balcon, optez pour un garde-manger de table. Ce dernier, doté en général d’une poignée pourra se transporter facilement. Il existe même des systèmes de « capes » à utiliser avec une cagette suspendue à la rambarde de votre balcon. Ainsi, votre petit garde-manger pourra déménager (à la cave par exemple) en été. Il fera place à d’autres meubles au retour de la belle saison.

3. Un balcon utile à la faune en hiver

Dans un milieu rural intact, les animaux n’ont pas besoin de notre aide pour passer l’hiver. En milieu urbain cependant, quand le froid arrive, les sources de nourritures et les abris se font rares pour les insectes et les oiseaux. Dans les jardins et espaces verts, les jardiniers zélés enlèvent souvent systématiquement les plantes fanées et défleuries ainsi que les feuilles mortes. Cela fait simplement plus propre, plus soigné. Sans aucun doute, le charme un peu morbide de la nature en hiver n’est pas forcément au goût de tout le monde. Mais cela fait partie du cycle de la nature. Cela a également un côté mélancolique et apaisant. Quelques grammes de douceur dans un mode de brutes, pour ainsi dire… Je trouve personnellement qu’après le bain de lumière (parfois involontaire) des guirlandes électriques et autres décorations de Noel, la sobriété de la nature au repos est la bienvenue.

Les insectes

Mais trêve de mélancolie, laisser quelques inflorescences, quelques feuilles séchées sur vos arbustes et le paillis dans vos pots et bacs peut déjà aider les insectes à se protéger du froid. Certains papillons par exemple ont besoin d’un endroit abrité et hors-gel pour passer l’hiver. Un balcon ou une terrasse, selon la région où vous vivez, peuvent leur servir de refuge. Les abeilles solitaires quant à elles se réjouiront de trouver un hôtel à insectes.

Les oiseaux

Photo par Forest Simon sur Unsplash

Si vous désirez aider les oiseaux, vous pouvez installer un nichoir ou une mangeoire. Si vous êtes locataire, il peut être cependant nécessaire de demander l’autorisation à votre propriétaire. Dans tous les cas, éviter d’incommoder vos voisins et respecter les conditions d’hygiène. En dehors de ces précautions, pensez également à leur offrir de l’eau quand il gèle. Enfin tenez les chats éloignés. Vous trouverez de nombreux autres conseils pour nourrir les oiseaux en hiver sur ce site.

J’espère que cet article vous aidera à regagner du terrain sur votre balcon ou votre terrasse, même en hiver. Si vous n’aimez pas séjourner dehors quand les températures baissent et que les journées se font plus courtes, ce n’est pas une raison pour laisser cet espace inutilisé.

Avec ces quelques idées, il est possible d’allier l’utile à l’écologique sur votre balcon en hiver. Si vous cherchez d’autres idées, consultez également cet article. Et vous, comment utilisez-vous votre balcon ou votre terrasse en hiver ? N’hésitez pas à partager vos autres idées dans les commentaires.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.