Quand la fin de l’hiver approche, il arrive fréquemment que les doigts verts commencent à nous titiller sérieusement. En février, les journées rallongent et les températures se radoucissent (même si ce n’est parfois que passager). Le printemps n’est pas encore là, certes, mais il approche à grands pas et les signes ne trompent pas. Vous vous demandez peut-être quelles fleurs planter maintenant pour mettre de la couleur sur votre balcon ? Dès le mois de mars, il est possible d’installer de nouvelles fleurs. Dans la suite de cet article, je vous propose donc 6 espèces de fleurs de printemps à installer sur votre balcon.

Pourquoi des fleurs de printemps sur son balcon ?

Je l’ai déjà évoqué plus haut, après la grisaille de l’hiver, un peu de couleur et de gaieté ne peut pas faire de mal. Profitez des deux premiers mois de l’année pour un peu de réflexion, puis lancez-vous. Rien de mieux pour bien commencer l’année de jardinage que d’installer quelques fleurs de printemps sur son balcon. Quoi de plus agréable que de découvrir quelques bulbes en fleur ou quelques jardinières colorées quand le printemps se fait encore attendre (un peu).

Mais ce n’est pas seulement le retour de la verdure et de la couleur qui va vous mettre de bonne humeur. Un peu d’activité en plein air, une luminosité accrue et les mains dans la terre vont vous faire oublier le blues de l’hiver.

Enfin, pensez que vous n’êtes pas les seuls à la fin de l’hiver à attendre impatiemment le retour des beaux jours. Les insectes comme les abeilles et les bourdons ont presque épuisé leurs réserves de nourriture et il est temps de refaire le plein. Si les abeilles ont besoin de températures au-dessus de 10°c pour s’activer, les bourdons sont quant à eux actifs dès que le thermomètre atteint 5°c. Les premières fleurs du printemps seront donc pour eux une source de pollen et de nectar indispensable à leur survie. Pour cela, privilégiez les fleurs simples aux fleurs doubles. Elles sont certes moins spectaculaires mais beaucoup plus utiles pour les insectes.

Les fleurs de printemps : les particularités

Les fleurs de printemps « classiques » ont des propriétés qui font d’elles le premier choix pour fleurir son balcon dès le début de la saison. Quels sont donc leurs points communs ?

Elles sont peu frileuses

Il existe dans certaines régions des risques de gelée jusqu’au mois de mai (les fameux « Saints de Glace). En général, les fleurs de printemps résistent donc bien à de légères gelées passagères (certaines même plus). Je dis en général, car il existe bien sur des exceptions. Les renoncules par exemple, présentées ci-dessous, sont plutôt du genre « frileuses », j’y reviendrai. Mais surtout, toutes devront être habituées progressivement aux températures extérieures si elles proviennent de godets achetés en jardinerie. Enfin, sachez qu’en pot, les plantes sont plus sensibles au gel et auront besoin de quelques protections si une nouvelle vague de froid s’annonce. Consultez également cet article pour savoir comment protéger vos plantes du froid.

Des arrosages réguliers

Le printemps est une saison souvent humide dans la plupart des régions d’Europe. C’est pourquoi nos belles fleurs printanières apprécieront des sols certes bien drainés (personne n’aime avoir les pieds constamment dans l’eau) mais frais. Les arrosages devront être réguliers sans tomber dans l’excès. Cela signifie qu’il faudra maintenir le substrat humide, ce qui à cette saison ne devrait pas être une contrainte trop importante.

Du soleil mais pas trop

Enfin, le soleil est comme pour la plupart des plantes fleuries, l’ingrédient indispensable à une floraison abondante des fleurs de printemps. Mais attention, au printemps le soleil est encore bien souvent timide. Cela signifie que nos fleurs de printemps ne supporteront en général pas les expositions trop chaudes et le plein soleil. Ainsi, une exposition lumineuse, une ombre légère ou la mi-ombre seront idéales pour toutes ces espèces.

6 fleurs de printemps à installer dès mars

La primevère des jardins

Les primevères sont les grandes classiques des balcons printaniers
Photo par Markus Winkler sur Unsplash

Cette petite fleur (entre 10-20cm) existe dans de nombreux coloris et supporte bien le froid. Si l’espèce type est de couleur jaune, les horticulteurs ont développés de nouvelles couleurs comme le blanc, le rose, le violet ou le rouge. Il existe même des variétés avec des fleurs « en boule » (primevère de l’Himalaya, Primula denticulata) plus originale. Plantez-la en groupe dans un sol assez riche avec des apports d’engrais réguliers. Supprimez les fleurs fanées pour entretenir la floraison. La primevère est une fleur de printemps vivace et peut être installée au jardin après la floraison si vous en avez la possibilité. Là, elle reprendra année après année sa couleur jaune pâle naturelle.

La pâquerette ou bellis

La pâquerette a bien évolué
Photo par MissMushroom sur Unsplash

Il s’agit là aussi d’une fleur de petite taille (entre 10-20 cm). Cette espèce typique de nos prairies a cependant bien évolué. On la trouve désormais dans des coloris allant du rose clair, au rose foncé et au blanc. Vous pouvez la combiner avec des myosotis, des tulipes, des narcisses, des pensées et pensées à corne. Nettoyez les fleurs fanées et n’ajoutez de l’engrais que si le substrat est pauvre. La pâquerette est bisannuelle et meurt en fin de saison.

La pensée à corne

La pensée à corne ou viola est une charmante petite fleur de printemps
Photo par Elly Johnson sur Unsplash

La pensée à corne est l’une de mes favorites. J’en avais d’ailleurs chanté les louanges dans ce portrait. Elle est en général rustique mais comme je l’ai déjà évoqué plus haut, la prudence est de mise quand elle a été cultivée en serre. Selon ses origines (et sa part de pensée), elle peut plus ou moins bien supporter le froid. Elle existe elle-aussi dans d’innombrables coloris unis ou panachés. Même si elle est théoriquement vivace, je n’ai jamais réussi à lui faire passer le cap du printemps. Là aussi, pensez à enlever régulièrement les fleurs fanées pour soutenir une floraison abondante. Versatile, elle se combine facilement avec toutes les autres espèces printanières et les plantes à bulbes.

La pensée

Il existe de nombreuses variétés de pensée
Photo par Mathias Conrad sur Unsplash

La pensée à floraison printanière (attention, il existe d’autres variétés) n’est pas ma fleur préférée. En effet, elle n’est d’aucune utilité pour les insectes. Néanmoins, je dois avouer qu’elle a un certain charme. Un peu plus grande que les espèces précédentes (15-25cm), ses fleurs sont également plus grandes que celles de la pensée à corne. Elle existe elle-aussi dans de très nombreuses variétés. Attention, elle est plus frileuse que sa cousine et a besoin de protections contre le froid. Vous pouvez la combiner aisément avec les autres fleurs de printemps ou la planter en groupe. La pensée est bisannuelle.

Le myosotis

On trouve des myosotis de différentes couleurs
Photo par Gemma Evans sur Unsplash

Le myosotis est rustique et se décline désormais dans de nouveaux coloris. On le trouve bien sûr en bleu classique mais aussi en blanc et en rose. De taille moyenne, il peut atteindre jusqu’à 30cm. Le myosotis peut être annuel, bisannuel ou plus rarement vivace. Il a la particularité de bien se resemer tout seul, une caractéristique à connaitre selon les usages vous lui destinez. Il a besoin lui aussi d’apports d’engrais réguliers et s’associe très bien à ses compagnes printanières.

La renoncule

La renoncule est la plus frileuse des fleurs de printemps
Photo par Alisa Anton sur Unsplash

La renoncule, déjà citée au début de cet article, est de plus en plus souvent offerte dès le début du printemps dans les jardineries. Cependant, originaire d’orient, c’est la plus frileuse des fleurs de printemps. En effet, elle ne supporte pas le gel. Si vous n’avez pas la possibilité de la protéger en cas de baisse de température ou si vous habitez dans une région au climat plus frais, attendez donc encore pour l’installer sur votre balcon. Cette fleur de taille moyenne (20-30cm) a l’avantage de sa floraison spectaculaire dans des tons rouges, roses, orangés ou jaunes. Plantez-la en groupe ou avec des plantes à bulbes et ôtez régulièrement les fleurs fanées. Attention si vous avez des enfants ou des animaux : la renoncule est toxique et irritante.

Comme nous venons de le voir, ces 6 fleurs de printemps sont faciles à combiner entre elles pour de belles compositions. Par ailleurs, elles s’associent très bien aux fleurs à bulbes. Si vous avez raté le bon moment pour planter les bulbes (à l’automne), il est d’ailleurs possible d’acheter des plantes déjà formées en jardinerie.

Dès le mois de mars, il est ainsi possible de mettre de la couleur sur son balcon. Et vous, installez-vous aussi des fleurs de printemps sur votre balcon ? Quelles sont vos préférées ? Partagez vos avis dans les commentaires.

Grande photo par Annie Spratt sur Unsplash

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “6 fleurs de printemps pour le balcon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.