Il existe de nombreuses possibilités pour pouvoir profiter plus longtemps des aromates et bonnes petites herbes cultivées avec amour sur son balcon.

La plus simple, la conservation sur pied ! De nombreuses aromates sont vivaces ou bisannuelles et peuvent donc très bien passer l’hiver avec un peu de place et de protection contre le froid. Il est aussi possible de récolter régulièrement, avec modération bien entendu. A cette saison, la croissance des plantes est au ralenti, une coupe rase ne leur ferait pas de bien 😉 En tout cas, n’oubliez pas d’arroser régulièrement !

Qui manque de place peut cependant tout récolter maintenant et conserver les herbes. Pour les annuelles, il faut agir maintenant, avant que le froid et le manque de luminosité ne fassent leur effet.

Personnellement, j’utilise deux méthodes :

  • la congélation: lavez les herbes, séchez-les avec précaution et placez-les dans un sac congélation ou dans un bac à glaçons avec un peu d’eau. Ce dernier petit truc facilite considérablement le dosage. Pour le basilic qui est assez délicat, j’utilise un moulin à herbes. Je le trouve très pratique, les aromes se conservent très bien, et le dosage est simple comme bonjour.

Pour : le persil, la ciboulette, le cerfeuil et bien sûr, le basilic

  • Le séchage : lavez les herbes, séchez-les avec précaution, liez-les en un petit bouquet et accrochez-les la tête en bas dans un endroit sombre et bien aéré ( !). Au bout de deux semaines, les herbes peuvent être placées dans une boîte ou un bocal bien fermés. Il existe aussi des séchoirs à herbes (jamais essayé, je les trouve très esthétiques, mais ils prennent de la place). Certains fours aussi ont un programme de séchage.

Pour : toutes les herbes méditerranéennes comme l’origan, le thym, le romarin et la marjolaine. Le séchage leur procure d’ailleurs plus de saveur.

Ce que je n’ai pas encore essayé :

  • La conservation dans l’huile : lavez les herbes, coupez-les, recouvrez d’huile de qualité dans un bocal et placez-les au frigo. Cette méthode est pratique si on utilise les herbes à la cuisson, elle est moins adaptée si on les utilise fraîches. Personnellement, je n’aime pas trop le côté huileux, mais la méthode me parait très simple.

Pour : l’origan, le romarin, la marjolaine, la sarriette et l’ail des ours.

Ce qui existe aussi : le pesto, les huiles et vinaigres aromatisés, les sels parfumés.

Et vous, comment conservez-vous vos aromates? Quelles méthodes pouvez-vous recommander?

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.