Pourquoi l’ai-je choisi ?

Savez-vous plantez les choux… C’est avec une grande fierté que je peux répondre affirmativement à cette illustre question. En effet, c’est déjà la deuxième année que je cultive le chou d’ornement sur mon balcon, et c’est une belle réussite. Car c’est bien pour la beauté de son feuillage que je l’ai choisi. A une époque où, une fois les feuilles des arbres tombées, la nature n’offre plus que peu de couleurs, il est le bienvenu dans les plates-bandes et sur les balcons-jardins.

Portrait

Famille et origine

Une fois n’est pas coutume, les apparences ne trompent pas. Car le chou d’ornement, ou “Brassica oleracea” est bel et bien un proche parent de notre bon vieux chou vert du potager. Tous deux appartiennent à la famille des Brassicacées comme de nombreuses autres espèces de choux. On trouve le chou dans toutes les régions du monde. C’est cependant en faisant un petit détour par le Japon où il a été développé, que notre chou d’ornement a acquis l’attrait qui le distingue aujourd’hui. De nombreux hybrides se sont répandus depuis.

Besoins nutritifs et climatiques

Le chou d’ornement n’est pas seulement beau, il est aussi peu délicat. Si vous l’élevez vous-même, choisissez un emplacement bien ensoleillé. Sa couleur n’en sera que plus belle. Si vous l’achetez à l’automne, il se contentera de n’importe quelle exposition.

Ses besoins nutritifs sont moyens et un terreau ordinaire, enrichi de compost ou de corne broyée fera très bien l’affaire. En revanche, ses besoins en eau sont assez importants, et il faudra veiller à ne pas le laisser se dessécher. En automne et en hiver, cela n’est en général pas trop contraignant, l’évaporation étant faible, mais ne l’oubliez pas complètement. Si vous l’installez dès l’été, arrosez-le régulièrement. Pensez également à le placer dans un sol bien drainé, il aime certes la fraîcheur, mais pas l’humidité constante.

On lit souvent que le chou d’ornement est rustique, mais en pot, comme souvent il vaut mieux être prudent. Si la terre gèle, la plante ne peut plus se nourrir et meurt. J’ai lu aussi que les variétés rouges sont plus résistantes que les autres. A retenir donc si votre balcon n’est pas abrité et que les températures descendent en dessous de -8°c. Cependant, ne le protéger pas trop. Pour des coloris intensifs, il a besoin de froid. C’est en effet au-dessous de 10°c que sa couleur sera la plus intense.

Entretien

Autre bonne nouvelle –décidemment, le chou d’ornement est presque parfait– il ne nécessite pratiquement aucun soin. Mis à part des arrosages réguliers, dont j’ai déjà parlé et qui se font plus rares l’hiver, vous pouvez enlever les feuilles fanées, si besoin est. Et c’est tout !

Pour obtenir des choux d’ornement, 2 possibilités. La plus simple, bien sûr, c’est d’acheter un chou “tout fait” à votre jardinerie préférée. En général, ils sont disponibles dès le mois de septembre.

Si vous aimez les défis, vous pouvez aussi faire des semis. Pour cela, il est conseillé de semer en fin de printemps (mai-juin). Inutile de semer trop tôt, les couleurs n’en seront que plus belles. Pour germer, les graines de chou ont besoin de températures entre 15 et 20°c. Ensuite, lorsque vos petits choux auront 2 feuilles, repiquez-les dans des petits pots individuels. Ce n’est qu’à la fin de l’été (août-septembre) que vous pourrez les planter à leur emplacement définitif.

Souvent, le chou d’ornement est cultivé comme une plante annuelle, mais en réalité, il est bisannuel. Si vous aimez donc encore plus les défis, pour pouvez essayer de récolter des graines après la floraison au printemps. Mais attention si vous avez acheté votre chou à la jardinerie. ll s’agit très probablement d’un hybride et ses descendants ne lui ressembleront pas forcément. Surprise, surprise… 😉

Et si vous décidez de planter à nouveau des choux d’ornement à l’automne, ne les plantez pas au même endroit que l’année précédente sans changer la terre. Il est incompatible avec lui-même comme d’ailleurs avec ses cousins de la famille des Brassicacées.

Enfin, le chou d’ornement peut être attaqué par les pucerons, la mouche du chou ou les piérides si vous l’élevez vous-même. Ces dernières ne sont en général pas très nombreuses sur les balcons et il suffit souvent de les ramasser à la main. En revanche, si vous l’achetez à l’automne, il sera épargné par tous ces nuisibles pour qui ce n’est plus la saison.

Le chou d’ornement sur le balcon

Tout l’intérêt du chou d’ornement se dévoile à une saison où la couleur se fait rare au balcon-jardin. Il en existe de nombreuses variétés, au feuillage lisse ou frisé, du rose au violet en passant par le vert et le blanc. Certains ressemblent même à des roses !

Planté en groupe, il est du plus bel effet. Mais vous pouvez également très bien le combiner avec des éricas ou des callunes pour des potées classiques ou bien avec des graminées et des plantes au feuillage argenté pour des potées plus contemporaines.

Vous voulez peut-être aussi savoir si le chou d’ornement est comestible. Eh bien, oui, en principe il l’est. Cependant, la cuisine n’est pas son plus grand talent. En effet, comme beaucoup de légumes colorés, il perd sa couleur à la cuisson et devient amer. Mais si vous y tenez vraiment, ne dégustez que les choux d’ornement que vous aurez semé vous-même. Les autres sont souvent traités.

Recommandation : absolument

C’est bien simple, il n’y a aucune raison de renoncer au chou d’ornement. Il ne prend pas beaucoup de place, pousse très bien en pot et n’a besoin d’aucun entretien à part quelques arrosages de temps en temps. Si vous l’achetez à l’automne, cela ne posera aucune difficulté, les arrosages seront peu fréquents et à cette saison, il n’y a plus de nuisibles. Son grand atout : il met de la couleur sur les balcons les plus tristes. Je l’ai découvert sur mon balcon-jardin l’année dernière, et depuis, je ne pourrais plus m’en passer ! Et vous que pensez-vous du chou d’ornement ? N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gr​​​​​atuitement le guide "Je jardine sur mon balcon"