Pourquoi l’ai-je choisi ?

Lors d’une de mes visites à la jardinerie, à la recherche d’inspiration et de nouvelles plantes pour mon balcon, je l’ai vu et il m’a plu tout de suite. A l’automne, à une époque où il est difficile d’embellir son balcon, j’ai choisi cette plante pour mettre une touche de gaité dans mes arrangements. Le Skimmia du Japon est une plante typique des balcons automnaux (voir aussi l’article “5 idées pour profiter de son balcon en hiver”). Je l’ai combinée avec un chou d’ornement et une bruyère Erica dans une jardinière bien visible de l’intérieur. C’est ainsi que j’ai mis en valeur le point central de mon balcon (voir aussi l’article “Planifier l’espace sur son balcon”).

Portrait

Famille et origine

Le Skimmia Japonais est un petit arbuste au feuillage persistant. Sa croissance est lente en pot ce qui est un trait de caractère intéressant quand l’espace est limité. En effet, sur votre balcon, il ne deviendra pas une plante trop envahissante. Il appartient à la famille des “rutacées” comme les citronniers et les orangers qui ont des feuilles similaires. Il est d’origine des sous-bois d’Asie du Sud Est.

Par ailleurs, le Skimmia est légèrement toxique et les baies ne doivent pas être mangées. Attention donc si vous avez des animaux ou des enfants en bas-âge.

Besoins nutritifs et climatiques

Comme son origine le laisse deviner, le Skimmia Japonais aime l’ombre et la mi-ombre et ne supporte pas la sécheresse. De plus, il n’aime pas le vent, mais peut supporter des températures jusqu’à –5°c en pot.

De plus, le Skimmia du Japon aime les sols légèrement acides. Il se sentira donc bien mieux si l’on ajoute de la terre de bruyère à son substrat. A part cela, c’est une plante moyennement gourmande qui apprécie des apports d’engrais modérés (par exemple sous forme de compost) au printemps et en été.

Entretien

Mis à part les arrosages réguliers et les apports d’engrais décrits ci-dessus, le Skimmia est une plante modeste et facile à vivre.

Il est cependant sensible aux pucerons, aux cochenilles et aux araignées rouges. A surveiller régulièrement donc !

Usage de cette plante sur le balcon

L’intérêt du Skimmia comme plante d’ornement est multiple : son feuillage est persistant et attractif, avec des feuilles brillantes ressemblant un peu à du laurier. De plus, les boutons du Skimmia se forment à l’automne et prennent une teinte rouge-brune ou blanche-verte selon les variétés. Les boutons finiront par s’ouvrir au printemps pour laisser place à des fleurs blanches odorantes en avril/mai. Il paraît même que les abeilles adorent ! Après la floraison se forment des baies rouges qui mettront à nouveau de la couleur sur votre balcon.

Mais attention : les baies ne se forment que sur les plantes femelles pollénisées par les abeilles ou les papillons. Si vous voulez des baies, il vous faudra donc plusieurs pieds, dont une plante mâle à proximité.

Voisinage

Le Skimmia se marie bien avec des plantes comme la bruyère Erica ou les azalées qui ont des besoins similaires.

En résumé, en conclusion

Bien connaître les besoins

Encore une fois, je constate que bien connaître les besoins de ses plantes est toujours avantageux. Malgré le coup de coeur à la jardinerie, j’aurais dû en demander plus…

Le Skimmia est une plante simple d’entretien. Il ne demande que des apports réguliers en eau et une terre appropriée (terre de bruyère). Mais également les plantes peu difficiles peuvent décliner si ces besoins ne sont pas respectés. Même en hiver, il ne faut pas oublier d’arroser le Skimmia dès que la terre a séché à la surface. Je vais donc à présent l’arroser plus souvent. Promis !

En revanche, en été, le climat sec et torride de mon balcon n’est pas du tout approprié au naturel de mon pauvre Skimmia. Par ailleurs, il est sensible aux nuisibles avec lesquels je me bats chaque année. Il faut donc trouver une solution.

La solution

Au tout début du printemps, avant la reprise de la croissance, le Skimmia déménagera donc au jardin dans un pot à lui rempli de terreau mélangé à de la terre de bruyère. Je lui chercherai une place à l’ombre et à l’abri du vent. Avec un peu de chance, il fleurira au jardin au printemps et reviendra orner mon balcon en automne.

En effet, mon Skimmia m’a rendu de bons services à l’automne et en hiver. Car il a égayé mon balcon de son beau feuillage et de ses boutons rouges. Je ne regrette donc pas mon achat.

Et au contraire, si vous avez un balcon frais et à l’ombre toute l’année, le Skimmia est une plante pour vous ! Avec ses boutons, ses fleurs et ses baies, il peut mettre de la couleur toute l’année sur un balcon un peu triste.

Recommandation : sous conditions

Le Skimmia est une plante adaptée à la culture en pot et facile d’entretien. Il est aussi adapté aux jardiniers débutants. Mais il a besoin d’ombre et de fraîcheur. Si votre balcon est trop chaud, cherchez une solution pour l’été.

Et vous, quelles expériences avez-vous faites avec votre Skimmia ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gr​​​​​atuitement le guide "Je jardine sur mon balcon"