Ça y est, c’est décidé, vous avez envie de vous lancer… Maintenant! Vite, il est temps de choisir les plantes pour démarrer sur les chapeaux de roues dès les premiers signes de beau temps… Tout jardinier qui se respecte pense toujours un peu à la prochaine saison. Si le jardinage, sur balcon ou ailleurs, vous passionne, vous connaissez certainement cette petite démangeaison dans les doigts verts. Même s’il est encore trop tôt pour se lancer dans les semis, nous pourrions au moins feuilleter les catalogues de graines et autres belles plantes, non ? Eh bien non… Winking smile

Qui aménage son balcon ou sa terrasse pour la première fois ou veut du vrai changement, est bien conseillé, avant de se lancer, d’attraper une feuille de papier et de tailler ses crayons pour faire un PLAN.

Un plan, à quoi ça sert ?

Planifier, c’est choisir

Sur une surface en général réduite comme sur un balcon ou une terrasse, il est peu probable que tous vos voeux puissent être réalisés à la fois (eh oui, désolée !). Il serait cependant dommage d’aménager son balcon et de s’apercevoir à la fin qu’il n’y a plus de place pour ce petit endroit dont vous aviez rêvé pour admirer le ciel étoilé confortablement… Planifier est donc le meilleur moyen de ne pas passer à côté de ses priorités et d’éviter les déceptions.

Planifier, c’est optimiser l’espace

Faire un plan vous aidera à tirer le meilleur parti de l’espace dont vous disposez. Dans la plupart des cas, les dimensions, l’orientation, la vue, etc… sont des “données” qu’il ne vous est pas possible de changer. Il faut donc s’adapter,  et faire preuve de créativité. D’ailleurs, on dit que les meilleures idées naissent quand il faut “faire avec” les limites de notre espace. Ce que je suppose ici, c’est que votre but est de combiner à la fois la fonction et le côté esthétique. Si vous ne poursuivez que l’un ou l’autre, faire un plan sera probablement plus simple. Le résultat n’en sera cependant que meilleur avec un peu de réflexion préalable.

Planifier, c’est faire des économies

Enfin, et ce n’est certainement pas l’avantage le plus négligeable, planifier vous aidera à faire des économies de temps, de travail et bien sûr d’argent. En effet, il est bien plus facile de déplacer les éléments de son balcon sur le papier qu’en nature. En ayant votre plan en main, vous pourrez éviter les erreurs (une des erreurs les plus communes est à mon avis de prévoir trop de choses) et les achats qui ne servent à rien. Vous saurez ce dont vous aurez besoin et aurez votre liste de courses toute faite !

Que faut-il considérer pour faire un plan ?

Dans ce qui va suivre, je vais passer en revue les éléments nécessaires à un plan réussi.

Les éléments fixes

Pour commencer, faites l’inventaire des éléments de votre balcon que vous ne pouvez pas changer (facilement). Je fais ici l’hypothèse que vous n’avez pas l’intention de déplacer les murs… Il s’agit donc :

Des dimensions :

Tout commence par les dimensions de votre balcon : longueur, largeur et aussi hauteur. Aujourd’hui il existe plein de systèmes astucieux pour utiliser les murs. Ne les négligez donc pas, surtout si l’espace est très réduit. Vive le “vertical gardening”!  N’oubliez pas non plus de mesurer les fenêtres, portes, balustrades, jardinières, ou autres éléments architecturaux fixes (escalier, cheminée, etc…).

De l’infrastructure et des conditions architecturales :

Où se trouvent les prises de courant, les interrupteurs et si vous êtes chanceux, l’arrivée d’eau ? Il serait peut-être une mauvaise idée de les cacher derrière un bac gigantesque. Mais aussi, dans quelles conditions sont les murs et le sol ? Est-il possible d’accrocher des choses au mur, au plafond ? Le sol est-il résistant à l’eau et à la saleté ? Essayez également de déterminer quel poids peut supporter votre balcon. Des grands bacs peuvent devenir très lourds une fois remplis de terre mouillée… N’oubliez pas non plus de vous assurer que vous avez le droit d’utiliser votre balcon de la façon dont vous l’entendez (surtout si vous êtes locataire).

Des conditions climatiques :

Dans quelle direction votre balcon est-il orienté, est-il ombragé ou au contraire exposé au soleil, y-a-il beaucoup de vent ? Notez aussi la présence éventuelle de stores ou si votre balcon est couvert.

Les fonctions prioritaires :

Pour être sûr d’avoir un balcon qui réponde vraiment à vos besoins et envies, faites la liste des activités que vous souhaitez y mener : est-ce prendre un verre en amoureux, faire un barbecue entre amis (combien de personnes?), une “aire de jeux” pour les enfants, de la gym du yoga ou un potager. Très vite, vous allez constater qu’il va falloir faire des choix. Plus ils seront clairs, plus le résultat correspondra à vos attentes.

Le “point central”

Existe-t-il un élément sur votre balcon qui attire le regard naturellement ? Une belle vue, un arbre, un clocher au loin ? Si oui, estimez-vous heureux ! Il s’agira “simplement” de placer les éléments sur votre balcon de manière à mettre ce point en valeur, ou du moins, à ne pas le cacher. S’il existe, au contraire, un point que vous désirez cacher (un mur gris, un vis-à-vis peu attrayant…), prenez-le en compte en faisant votre plan. Peut-être sera-t-il possible d’atténuer la vue sur cet élément avec une plante plus haute ou même grimpante ? Ou bien simplement de placer les chaises de telle façon que vous lui tournerez le dos.

S’il n’existe pas de point central sur votre balcon, essayez d’en créer un avec un joli arrangement de plantes, une décoration particulière, un endroit confortable pour s’asseoir, de la lumière…

Comment intégrer tous ces éléments dans votre plan ?

De la première esquisse au plan

Maintenant que vous avez fait le point sur vos conditions de départ et sur le but à atteindre, il “suffit” de tracer le chemin entre les deux.

Prenez donc pour commencer quelques outils : un mètre, du papier millimétré ou quadrillé, un crayon, une gomme. Commencez par faire une esquisse approximative, prenez les mesures des éléments principaux et notez-les sur votre feuille. Ensuite, vous pouvez passer au plan proprement dit en dessinant soigneusement les éléments fixes de votre balcon à l’échelle. Une fois que le contour est fait, notez les éléments d’infrastructure sur la feuille. Dès que vous êtes satisfaits avec votre plan, faites-en quelques copies à conserver précieusement.

Sur une des copies, vous pouvez noter l’orientation, les endroits ensoleillés, les zones d’ombre et éventuellement la direction du vent. Notez-y également le “point central” naturel ou les éléments que vous désirez cacher.

La phase de créativité

Si la feuille est déjà bien remplie, prenez en une autre pour y “jouer” avec les autres éléments de votre balcon. Pour cela, 2 possibilités : la première est de dessiner directement sur la feuille, d’abord à traits légers puis plus forts dès que vous serez fixés. La seconde, qui demande un peu plus de patience, est de découper des meubles, jardinières et autres éléments à l’échelle et de les déplacer à votre guise sur la feuille. Si vous avez des enfants, ils seront peut-être ravis de vous aider à cette activité bricolage Winking smile

Bien entendu, commencez par placer sur votre feuille ce que vous avez défini comme être vos priorités. Vous organiserez le reste autour : d’abord les contenants les plus grands, ensuite les plus petits. Si vous envisagez d’utiliser des plantes volumineuses ou grimpantes, n’oubliez pas de prévoir des contenants assez grands.

Dernier coup d’oeil critique

Après avoir expérimenté un peu, vous aurez peut-être un, deux ou maximum trois plans différents. Avant d’en choisir un, faites un dernier contrôle qualité : mes priorités sont-elles bien respectées ? Ai-je défini ou créé un point central ? C’est également le moment de vérifier que vous aurez assez de place pour vous déplacer librement sur votre balcon. Plutôt que de risquer de renverser un pot à chaque passage, faites-en un peu moins ! Il sera toujours temps de rajouter une ou deux petites choses quand vous aurez terminé votre agencement “en chair et en os”.

C’est parti

Voilà, à vos mètres, papiers et crayons ! Prenez le temps de bien réfléchir à votre plan, regardez-le d’un oeil nouveau demain matin et partagez-le avec votre conjoint ou votre meilleur ami. Vous ne le regretterez pas, c’est le premier pas vers le balcon de vos rêves ! Winking smile

Si ces conseils vous ont été utiles, si vous en connaissez d’autres, si vous avez des difficultés:  faites-le moi savoir dans les commentaires.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.