Pourquoi l’ai-je choisie?

Je suis tombée sur l’heuchère à une époque où je cherchais une plante pour l’automne et le Kubi. J’ai déjà évoqué sur ce blog que le Kubi n’est pas toujours très facile à utiliser. Sur le côté, les plantes sont installées à la verticale et les trous sont assez petits. Cela rend les plantations un peu délicates, même si à présent j’ai trouvé le truc : j’utilise une cuillère comme outil de prédilection… Il faut tout de même que le pied de la plante ne soit pas trop volumineux. En plus, si les emplacements ne sont pas utilisés, la terre a tendance à s’ébouler. Pour me simplifier la vie, je voulais donc installer quelques plantes vivaces. Comme ça, je n’aurais pas besoin de faire des plantations à toutes les saisons. En plus, les racines maintiendraient la terre à sa place. Voici donc pour le plan…

Sur cette face du Kubi tournée vers l’intérieur du balcon, je voulais faire une composition agréable à regarder à toutes les saisons et surtout à l’automne où je l’ai installée.  J’ai donc consulté mon livre préféré, dont j’ai également parlé plusieurs fois (100 Projets Jardin inratables). Là, j’ai trouvé l’heuchère souvent associée à du lierre, au sédum et à des graminées. En consultant mon lexique des plantes de balcon, j’ai vu qu’a priori l’heuchère était une plante capable de supporter la sécheresse, du moins pour des périodes courtes. Elle semblait donc être adaptée à mes besoins.

Portrait

Famille et origine

L’heuchère appartient à la famille des Saxifragacées (tout un programme) dont font également partie les saxifrages. Je dois l’avouer, je ne connaissais pas le nom auparavant. Je le trouve juste rigolo 😉 Comme ces dernières, l’heuchère peut se trouver dans les failles des rochers mais aussi dans les forêts côtières du nord des Etats-Unis. Ceci indique donc une plante adaptée à un climat plutôt humide et à un ensoleillement modéré.

Besoins nutritifs et climatiques

L’heuchère aime les sols légèrement acides ou neutres et riches en humus. Jusqu’ici, donc, pas de difficultés particulières. C’est avec l’arrosage et surtout l’exposition que les choses se compliquent un peu. En pot, il ne faut pas laisser le pied se dessécher mais en même temps, l’heuchère est sensible à la pourriture des racines. Cela veut dire qu’il lui faudra un sol bien drainé et un arrosage modéré (peu à la fois et souvent s’ il fait chaud). Le mieux est d’attendre que la terre soit sèche en surface. Un paillage pour maintenir le pied au frais en été lui sera aussi bénéfique.

Quant à l’exposition j’ai trouvé au début de mes recherches des informations assez contradictoires qui allaient de l’ombre jusqu’au plein soleil. En fait, avec la multiplication des hybrides ces dernières années, les besoins de cette plante ont eux aussi évolué. Les plantes avec un feuillage rouge ont besoin de beaucoup de luminosité pour ne pas verdir. En revanche, celles avec un feuillage vert clair à jaune sont plutôt faites pour l’ombre ou la mi-ombre. Les vertes foncées, elles, s’accommodent de tout. Pour des informations détaillées selon les variétés, j’ai trouvé cette page très bien faite, avec des photos pour pouvoir mieux identifier les vôtres.

L’entretien

L’heuchère est une plante vivace (c’est pour cela que je l’ai choisie…) et assez rustique. Là aussi, il semble y avoir des différences selon les variétés. Pour ne pas courir de risque et parce que les plantes en pot sont plus fragiles, il vaut mieux les protéger en hiver en les plaçant près d’un mur ou en les enveloppant dans des couvertures par exemple.

Au printemps, l’heuchère se réjouira d’un apport d’engrais longue durée comme du compost ou de la corne. De plus, pour conserver l’aspect compact de la plante, on pourra la tailler à 10 cm du sol dès le mois de février. Après la floraison, en automne, il faudra aussi couper les longues tiges des fleurs (les inflorescences) à ras du sol. Il est également recommandé de rajeunir la plante tous les 3 à 4 ans en la divisant.

A part ça, l’heuchère n’a pas besoin de soins particuliers. En ce qui concerne les nuisibles, elle est sensible aux larves d’otiorhynques (comme le sedum par exemple) et aux araignées rouges qui se multiplient particulièrement bien quand l’air est trop sec (ce que n’aime pas l’heuchère de toute façon).

Usage sur le balcon

L’heuchère est une plante très intéressante si on veut mettre de la couleur sur son balcon tout au long de l’année.  Elle est tout d’abord appréciée pour ses feuilles colorées et joliment découpées qui existent dans de nombreuses variétés. C’est très pratique à l’automne et en hiver, à une époque où la nature est parfois un peu mélancolique.

Cependant, l’heuchère est aussi une plante attractive au printemps et en été. Si elle a assez de luminosité, elle produit d’élégantes petites fleurs roses, rouges ou blanches en forme de clochettes au bout de longues tiges. La floraison dure d’avril à juillet et en plus, elle est mellifère.

Voisinage

Je n’ai trouvé aucune contre-indication particulière en ce qui concerne l’heuchère. Il semble donc qu’elle soit très sociable ! Il suffira donc de l’associer à des plantes ayant des besoins similaires. On trouve souvent le lierre, des graminées ou de l’ancolie comme voisins recommandés. Par ailleurs, son feuillage décoratif permet de la placer tout simplement en groupe.

En résumé, en conclusion

L’heuchère pour un balcon coloré

Son feuillage coloré a été la principale raison de mon choix et je m’aperçois à présent que ce ne sera pas tout. Je suis vraiment curieuse de voir si les miennes (j’en ai plusieurs) fleuriront au printemps. Mon balcon est cependant peut-être un peu trop sec pour elles en été, ce n’est donc pas gagné d’avance. L’une d’elle (la rouge) d’ailleurs n’est pas très vigoureuse. Voyons si le printemps prochain lui redonnera de la vigueur.

Il existe de nombreuses variétés avec non seulement des couleurs différentes mais des besoins différents, si bien qu’il en existe pour tous les goûts et tous les balcons.

L’heuchère reste également de petite taille puisqu’elle peut atteindre au maximum 90 cm (taille des longues inflorescences) pour les plus grandes d’entre elles. Elle demande également peu de soins et devrait donc bien convenir aux débutants (qui n’ont pas la main trop lourde avec l’arrosoir).

Recommandations : absolument (ou presque)

Avec l’heuchère, chacun devrait pouvoir trouver chaussure à son pied. Mais voilà, il faut bien choisir sa chaussure. Les miennes sont vert clair et rouge, et je dois avouer que je n’ai pas noté de quelles variétés il s’agit. Grave erreur… Enfin, je vais regarder de plus près la page que j’ai trouvée et que je recommande un peu plus haut. Peut-être vais-je y trouver mon bonheur.

Avez-vous également des heuchères sur votre balcon? Si oui, de quelles variétés s’agit-il et quelles expériences avez-vous faites avec elles? N’hésitez pas à nous le faire savoir dans les commentaires.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gr​​​​​atuitement le guide "Je jardine sur mon balcon"