Si vous décidez de cultiver votre balcon (cliquez ici pour apprendre quels sont les avantages), un des facteurs principaux de succès consiste à choisir ses plantes judicieusement. Si vos plantes sont adaptées aux conditions régnant sur votre balcon, et correspondent à vos goûts, vous mettez toutes les chances de votre côté.

Pourquoi est-il si important de bien choisir ses plantes ?

Des plantes plus belles

Qui a déjà un peu l’expérience du jardinage le sait bien : à la fin, c’est toujours la nature qui gagne. Si vous prenez le temps d’observer les conditions et le climat de votre balcon, si vous choisissez des plantes adaptées, elles n’en seront que plus belles, plus robustes et mieux capables de résister aux nuisibles.

Moins de travail

Même si le jardinage est votre passion, il ne faut pas que s’occuper de son balcon devienne une corvée. Des plantes bien choisies seront capables de se développer toutes seules, sans soins continus. Ceci vous permettra également à l’occasion de déléguer le soin de vos petits trésors à d’autres personnes si vous devez vous absenter. En effet, le jardinage intensif n’est pas forcément une passion pour tout le monde ! 😉

Un balcon à votre goût

Enfin, en prenant le temps de réfléchir quelque peu au choix de vos plantes, vous serez certains d’obtenir un résultat qui correspondra à vos goûts et à vos priorités. Bien sûr, il faudra que ceux-ci restent réalistes. Il n’y a rien de mal à chercher l’inspiration dans des magazines ou des émissions. Observez l’agencement et l’ambiance générale, mais n’essayez pas de reproduire à la lettre ce que vous voyez. Essayez de l’adapter aux conditions de votre balcon. Le résultat n’en sera que plus personnel.

Les 5 critères pour choisir ses plantes

1. Le climat

Le premier critère et aussi le plus important est sans doute le climat. Dans une certaine mesure, vous pourrez l’améliorer quelque peu (ombre, vent) mais votre marge de manoeuvre est très limitée. Ce que je conseille ici est d’essayer de s’adapter, c’est beaucoup plus simple et pousse à être créatif 😉

Quelles sont les caractéristiques principales du climat :

L’ensoleillement

Vous en avez certainement déjà entendu parler : certaines plantes ont besoin de beaucoup de soleil et d’autres préfèrent ou supportent la mi-ombre. Il existe aussi des plantes qui prospèrent à l’ombre, mais il s’agit en général de plantes choisies pour leur feuillage (pensez aux plantes que vous trouvez dans un sous-bois). Si votre balcon est orienté au nord, ne désespérez donc pas, le choix sera plus restreint, mais il est tout à fait possible de composer un joli balcon.

La température

On pense ici d’abord aux plantes “vivaces” capables de supporter des températures hivernales ou même le gel. Au contraire, certaines plantes (surtout les plus exotiques, du moins à l’origine) font la grise mine dès que les températures chutent. Tout dépend donc de la région où vous vivez mais aussi des possibilités d’hivernage dont vous disposez.

Cependant le froid n’est pas le seul point à considérer. Il arrive souvent que les températures soient très élevées sur un balcon en été, et cela est en général bien plus difficile à réguler. Les plantes méditerranéennes vont apprécier ces températures, les plantes de sous-bois au contraire vont souffrir. Au-delà du choix des plantes elles-mêmes, il est aussi utile de jeter un oeil sur les variétés : certaines sont plus précoces que d’autres et arriveront à maturité avant les grandes chaleurs.

Le vent

Le vent influence tout d’abord le choix concernant la taille des plantes et des pots qui devront être placés de manière à ne pas se renverser à la première rafale. Mais certaines plantes n’aiment pas être placées en courant d’air, surtout s’ ils sont froids (voir température). De plus, le vent contribue au dessèchement et sur un balcon exposé au vent, il faudra arroser plus souvent.

2. L’espace et les besoins nutritifs

Chaque plante a des besoins spécifiques qu’il s’agira de satisfaire au mieux. Voici ce qu’il faut savoir avant de faire son choix :

L’espace

Les plantes peuvent avoir des systèmes racinaires différents : certaines ont des racines se développant en surface, d’autres plus en profondeur. L’idéal sera donc de choisir la hauteur et la surface du contenant en conséquence. Plus généralement, plus le volume du contenant sera important, et plus les plantes auront d’éléments nutritifs à leur disposition. De plus, l’arrosage pourra être moins fréquent.

De même, en ce qui concerne l’espace, renseignez-vous sur la hauteur et l’envergure de la plante lorsqu’elle se sera développée. Certaines plantes peuvent devenir envahissantes ou ont besoin d’un support pour pousser (comme certaines plantes grimpantes). Il existe de plus en plus de plantes de taille réduites adaptées à la culture en pot (comme les arbres nains), pensez donc pas à demander dans votre jardinerie.

Les besoins nutritifs et en eau

En ce qui concerne les besoins nutritifs, les plantes sont souvent classées en trois catégories différentes : elles peuvent avoir, vous devinez quoi, des besoins faibles, moyens ou élevés.  Si vous utilisez un terreau “neuf”, les plantes trouveront au début tout ce dont elles ont besoin. Au bout de quelques semaines, elles auront besoin d’apports nutritifs qu’il faudra leur apporter sous forme d’engrais ou de compost. De même, il est assez facile de trouver des informations sur les besoins en eau des plantes. Certaines se contentent d’arrosage une fois par semaine, d’autres ont besoin d’eau quotidiennement ou même matin et soir s’il fait très chaud. Mais attention : qu’il s’agisse des besoins nutritifs ou des besoins en eau, ne commettez pas l’erreur de croire que plus on en met, meilleur c’est. Une terre trop riche rendra vos plantes plus fragiles et susceptibles d’attirer les nuisibles. Et en ce qui concerne l’eau, le “trop d’arrosage” est la cause de mortalité numéro 1 pour les plantes en pot!

3. Les bonnes et les mauvaises fréquentations

Eh oui, les plantes non plus ne s’entendent pas avec tout le monde ! Vous pouvez certes faire preuve de beaucoup de créativité avec des mélanges et des agencements originaux. Mais il y a ici aussi des limites.

Si vous décidez de mettre plusieurs plantes dans un même contenant, prenez garde de choisir des plantes ayant des besoins similaires en eau, en besoins nutritifs et en luminosité. De cette façon, il sera beaucoup plus simple de les soigner. Il y a cependant des exceptions qui permettent un plus de fantaisie :  si vous avez une plante avec un feuillage touffu, vous pouvez planter une plante se contentant de moins de lumière à son pied. De même, une plante gourmande en éléments nutritifs pourra être une bonne voisine pour une plante moins exigeante (pensez au mélange “classique” tomate et basilic, pas seulement dans votre assiette…) Par contre, évitez de planter ensemble une plante aimant un milieu sec avec une plante préférant une humidité constante.

De plus, certaines familles de plantes s’accordent très bien avec d’autres ou pas du tout… Il existe de nombreux tableaux de bon et mauvais voisinage sur Internet. J’en ajouterai bientôt une sélection. Certaines plantes vivent en harmonie, et d’autres ne se supportent pas.

Ceci vaut également pour la rotation des cultures. Si vous voulez ré-utiliser votre substrat, évitez de planter au même endroit des plantes d’une même famille, ou d’une famille incompatible. Je publierai également plus d’information à ce sujet.

Dans tous les cas, il existe des mélanges “classiques” qui réussissent à tous les coups, et d’autres avec lesquels les résultats varient (le persil est ici un bon exemple). Parfois, le plus simple, c’est d’essayer!

4. Le savoir-faire et votre budget temps

S’occuper d’un balcon jardin demande parfois beaucoup de temps. En début de saison, vous ne saurez probablement plus où donner de la tête. Essayez donc d’estimer combien de temps vous désirez consacrer au jardinage. Après tous ces efforts, il saurait dommage de ne pas pouvoir profiter d’un moment de répit! Pensez aussi aux périodes auxquelles vous devrez vous absenter. Si vous n’êtes chez vous que le week-end, il faudra choisir des plantes peu exigeantes en soin et en eau. Pensez au Petit Prince et à sa rose…

Certaines plantes sont aussi plus délicates que d’autres et demandent, surtout si elles sont cultivées en pot, beaucoup de savoir-faire et d’expérience. Si vous ne craignez pas les déceptions, vous pouvez tout essayer et vous lancer dans un élevage de bonsaïs… Mais pour ne pas se décourager trop vite, je conseille plutôt de commencer avec des plantes simples et quasi “increvables” ;-).

5. Les goûts et les couleurs

En ce qui concerne ce dernier critère, tout est permis ! Il n’y a pas de limites à votre créativité. Que vous aimiez les fleurs, les fruits et légumes ou les feuillages graphiques, il en existe pour tous les goûts, ou presque. Là aussi, n’oubliez pas toutefois de définir vos priorités.

Dans ce contexte, pensez également à prendre en compte les besoins des autres “habitants” de votre balcon : si vous avez des enfants en bas âge ou des animaux de compagnie, évitez les plantes toxiques. N’oubliez pas non plus les allergies.

J’espère que ces conseils vous aideront à bien choisir vos plantes. Si vous n’êtes pas sûrs, n’hésitez pas à vous renseigner à la jardinerie sur les besoins spécifiques des plantes. On saura certainement vous répondre.

Et si vous connaissez d’autres critères à respecter ou avez d’autres bons conseils, n’hésitez pas non plus à les partager dans les commentaires.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “5 critères à prendre en compte pour choisir ses plantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gr​​​​​atuitement le guide "Je jardine sur mon balcon"