J’ai le plaisir d’accueillir aujourd’hui sur mon-balcon-jardin Gabriel, viticulteur proposant aux particuliers l’achat de plants de vigne en ligne sur son site Viticabrol. Dans cet article, Gabriel nous explique qu’il est parfaitement possible de cultiver la vigne sur un balcon. Quelles techniques appliquer pour un pied de vigne productif et en bonne santé, c’est ce que nous allons voir par la suite.

Ce n’est pas forcément la première plante à laquelle on pense lorsque l’on souhaite végétaliser son balcon, mais il s’avère que disposer d’une vigne sur un balcon ou une terrasse s’impose de plus en plus dans les tendances actuelles.

Paroles d’experts : Cet article a été rédigé grâce aux retours d’expériences de vignerons professionnels depuis des générations.

Présentation de la vigne

Richesse du paysage français, la vigne (et les vignobles) est un arbuste sarmenteux de la famille des Vitacées. D’un point de vue professionnel, la vigne est surtout cultivée pour ses raisins qui pourront ensuite terminer leur chemin en tant que raisin frais sur les bords de routes, raisins secs à déguster dans le temps, jus de raisin pour les plus sages, ou excellent vin de multiples couleurs.

Pour les particuliers et jardiniers amateurs, la vigne a surtout vocation à pousser dans les jardins ou balcons afin de produire un parfait coin ombragé grâce à ses nombreuses feuilles mais surtout d’excellents raisins à déguster (à même le pied pour les plus gourmands).

Au-delà du goût, les bienfaits de ces raisins sur la santé sont nombreux. Le raisin est le fruit de l’énergie par excellence grâce aux nombreuses vitamines B et C que ses grappes contiennent, ainsi que le sucre facilement assimilable (glucose, fructose). Il est également riche en polyphénols qui vont piéger les radicaux libres, la pollution et favoriser le rajeunissement cutané de la peau.

Plantation de la vigne en pot sur un balcon

Si vous n’avez pas de jardin mais que le désir de planter une vigne est trop fort, la culture de la vigne en pot est la meilleure des solutions. Contrairement à la plantation de ceps en terre, la culture en pot se distingue néanmoins par certaines différences :

Choix des variétés

Privilégiez tant que possible des variétés solides, résistantes et précoces pour profiter au mieux de vos raisins. En effet, une variété tardive cultivée en pot risquerait de vous donner des raisins trop tard voire jamais étant donné que votre cep va pousser plus lentement qu’en terre.

De plus, le choix d’une variété de raisin de table résistante aux maladies aura pour avantage d’être totalement bio. C’est non seulement un choix pour la planète et votre organisme, mais cela vous permettra également d’éviter d’utiliser des traitements tels que la bouillie bordelaise (contre le mildiou) dont la couleur pourrait laisser des traces sur votre balcon.

Choix du pot

Comme tout autre arbuste que vous pourriez déjà avoir sur votre balcon, la vigne aura besoin d’espace afin que ses racines ne s’asphyxient pas. Beaucoup plus grandes et volumineuses que celles d’un plant de tomate ou une fleur, les racines de la vigne vont nécessiter un pot d’une capacité supérieure.

On estime qu’à partir de 80l il est possible de faire vivre et grandir la vigne en pot, mais si vous avez plus grand c’est encore mieux. Avant de planter votre pied, pensez également à percer le pot et y déposer des cailloux, tout cela afin de faciliter le drainage et l’évacuation de l’eau. En effet, un stockage d’eau au fond du pot sur une durée trop longue pourrait engendrer la pourriture des racines sonnant la fin pour votre nouveau pied de vigne, il vaut donc mieux éviter cela.

Plantation en pot

Une fois ces étapes réalisées, il ne vous reste plus qu’à planter votre pied (généralement vendu en racines nues sur les premiers mois de l’année, ou en petit pot ou godet le reste du temps). L’idéal serait de l’avoir fait au préalable tremper 24h dans un seau d’eau afin de lui donner un boost d’hydratation lui permettant de récupérer suite au voyage (si vous l’avez commandé sur internet) ou de ses derniers jours en serre (si vous l’avez acheté en jardinerie)

Par la suite, plantez votre pied de vigne en vous assurant que le point de greffe (souvent rouge ou vert) soit situé 3 à 4 centimètres au-dessus du niveau de la terre. Cette greffe permet à la vigne de mieux résister aux différentes maladies et conditions de vie. Ajoutez à votre pot de la terre de jardin, du terreau, du sable ou un mélange des 3 selon la matière dont vous disposez à proximité.

Culture de la vigne sur le balcon

Une fois ces étapes réalisées, le plus dur est derrière vous. La vigne reste tout de même un végétal très robuste survivant à beaucoup de difficultés. Vous n’aurez donc pas trop de mal à le conserver si vous suivez ces quelques conseils.

Nombre de plants

Sachez que la vigne peut être plantée individuellement (pas comme les kiwis par exemple nécessitant un mâle et une femelle). Néanmoins il est recommandé d’opter pour un minimum de 2 ou 3 pieds afin de disposer de nombreux raisins que vous pourrez déguster frais, offrir à vos convives, déshydrater pour en faire des raisins secs, rajouter dans vos plats cuisinés, accompagner des desserts ou produire votre jus de raisin bio.

Guidage et tuteur

Étant quasiment une liane, votre plant va partir dans tous les sens si vous ne le guidez pas. Ajoutez donc un tuteur, piquet ou guide pour accompagner votre première branche. Prévoyez cela suffisamment en avance même si votre cep est tout petit car la vigne pousse très vite.

Taille de la vigne

Par la suite, chaque début d’année, une fois que le froid est passé, taillez les branches dont vous ne souhaitez pas. Sentez-vous libre de créer la forme de vigne que vous souhaitez (les formats classiques représentent la perfection de productivité pour les vignerons, mais vous n’avez pas besoin d’avoir des critères si stricts). Et si vous souhaitez réaliser une treille ornant votre balcon, dans ce cas-là, ne conserver qu’une branche et guidez là jusqu’à sa destination.

Arrosage

Comme pour le reste, l’arrosage de la vigne se révèle être assez simple. Pas besoin de lui porter autant d’attention et de fréquence qu’une fleur. En plein été, il est important d’arroser 2x par semaine votre plante, et le reste du temps ne dépassez pas 1x par semaine. Si jamais il venait à pleuvoir, prenez votre soirée libre et regardez la pluie faire votre travail, avec une eau de meilleure qualité que celle que vous utilisez généralement de la ville contenant trop de calcaire.

Grâce à ces conseils, rien (ou presque) ne s’oppose à la culture de la vigne sur un balcon. La seule vraie condition est l’espace (et bien sur le poids qui va avec). Sur le site de Gabriel, Viticabrol, vous trouverez d’autres informations pour aller plus loin dans la culture de la vigne.

Vous avez trouvé cet article intéressant ? N’hésitez pas à le partager. N’hésitez pas non plus à nous faire part de vos expériences ou de vos questions sur la culture de la vigne sur balcons ou terrasses dans les commentaires en-dessous de cet article.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Une vigne en pot sur votre balcon

  1. Merci pour cet article très bien fait.
    Une vigne me tenterait bien… mais ma terrasse n’est vraiment pas assez ensoleillée. Dommage !

    À bientôt
    Catherine

    1. Tout dépend de la luminosité. Gabriel m’a confirmé qu’il faut un minimum de soleil, mais la vigne peut faire un joli feuillage, faute de fruits très sucrés. Tout dépend de ce que vous voulez faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.