Je vous avais parlé dans cet article de mon projet de relooker mon balcon pour l’automne. Souvent les grandes idées sont rattrapées par la réalité. Et cela est bien le cas pour moi actuellement. Avec la rentrée des classes, le passage de ma grande fille au collège, la reprise d’un rythme de croisière « normal », le « projet balcon » a pris un peu de retard.

Je prône souvent les vertus de la réflexion et de la planification pour faire le choix de nouvelles plantes. Choisir des plantes adaptées aux conditions climatiques régnant sur votre balcon notamment est un facteur de succès important. Les associations elles-aussi sont décisives pour avoir de belles plantes en bonne santé.

Par ailleurs, j’avais entrepris au début de cette nouvelle saison de réfléchir davantage au côté esthétique de mes nouvelles compositions. A ce sujet, je me suis penchée en particulier sur le thème des couleurs. Quel abysse s’est ouvert devant moi ! Je n’ai fait que survolé ce vaste sujet et j’ai déjà rencontré de nombreuses variantes de la théorie des couleurs.

Il est clair que les couleurs influencent grandement notre perception des espaces et de notre environnement. Le sujet en vaut donc la chandelle, si je puis dire. Sans même vouloir devenir un « ayatollah » des couleurs, il suffit d’observer les photos d’aménagement intérieur et extérieur qui vous « tapent à l’œil » dans les magazines et les catalogues. Les couleurs ne sont jamais choisies au hasard. Derrière ces compositions paraissant certes naturelles se cache souvent une palette de couleurs bien précise. Plus les compositions et les aménagements resteront dans ce schéma et plus le résultat paraitra harmonieux.

Maintenant, pas question pour moi de me débarrasser des plantes qui « détonent » ou d’acheter un tout nouveau mobilier. Il va donc falloir « faire avec », ajouter la bonne touche de couleur par ci par là et faire évoluer les choses dans la bonne direction. Après tout, mon balcon ne va pas faire la une des magazines ! Et je dois avouer que faire table rase n’est pas mon style. Je trouve beaucoup plus intéressant de travailler avec ce qui existe déjà.

Etape numéro 1 du projet balcon : une palette de couleurs

La première possibilité pour choisir une palette de couleurs est bien sûr de la composer soi-même. Ceci demande cependant un minimum de connaissances de la théorie des couleurs. Qu’est-ce qu’une palette monochrome, quelles sont les couleurs complémentaires, etc… et quels effets produisent ces combinaisons ? Un exercice qui me tente bien, certes. Mais prise un peu de court, et manquant encore d’expérience, j’ai choisi une autre solution.

La solution de facilité (et de rapidité) est de choisir une palette toute faite. Avec les ressources du web, les possibilités de manquent pas. Pour ma part, j’ai procédé de la façon suivante.

  • J’ai tout d’abord réfléchi à quelques mots clés qui représenteraient le mieux le style de mon balcon. J’avais deux images en tête, je pensais à la Provence et à la Toscane. J’ai donc recherché les palettes de couleurs associées à ces deux mots.
  • Avec les photos qui vous sont proposées, vous pouvez « décoder » les palettes de couleurs par vous-même. Ou bien, vous utilisez un outil comme palettesdecouleurs.com qui a déjà fait cette analyse pour vous. De fil en aiguille, j’ai finalement choisi la palette #1780. Cette dernière est en effet adaptée à la décoration d’un balcon, reprend certains thèmes associés à la Toscane et s’intègre très bien aux couleurs de mon salon (qui donne sur mon balcon justement).

Etape numéro 2 : un petit tour à la jardinerie

Armée de ma palette de couleurs toute fraîche, je suis donc partie pour la jardinerie. Cette palette, constituée de tons comme le rouge brique et le jaune-orange « curry » a l’avantage de reprendre les tonalités de l’automne. J’avais donc de bonnes chances de pouvoir l’intégrer à mon projet balcon dès à présent.

Restait bien sûr faire un choix judicieux des plantes adaptées à mon balcon, surtout en été. J’ai une préférence pour les plantes vivaces et c’est pour moi un critère important. Installer de nouvelles plantes à l’automne a de plus un grand avantage (si elles supportent le froid bien sûr). Bien enracinées jusqu’à l’été prochain, elles supporteront mieux la chaleur que des plantes fraichement plantées. Bien entendu, si vous penchez pour les compositions saisonnières, vous êtes plus flexibles puisque vos plantes ne devront « tenir » qu’une saison.

Voici donc les nouvelles recrues qui ont fait leur entrée sur mon balcon :

  • Une variété vivace de rudbeckia de couleur jaune. Ce n’est pas exactement le ton jaune que je recherchais, mais je pense qu’elle ne détonera pas. La question est plutôt : s’agit-il vraiment d’une variété de rudbeckia ou bien plutôt d’échinacée ? Les anciens classements botaniques les plaçaient dans la même famille, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Mon jardinier n’était peut-être pas tout à fait au goût du jour. A voir…
  • Un alkékenge (ou physalis alkekengi) plus connu sous le nom d’amour en cage. Avec ses magnifiques petites lanternes oranges, tirant sur le rouge brique (eh oui revoilà notre palette), je place en lui beaucoup d’espoir pour égayer mon balcon cet automne. Et les petites « cages » seront-elles-aussi très décoratives en hiver.
Amour en cage sur le balcon en automne
  • Un fusain au feuillage vert olive panaché crème. Le ton de ses feuilles s’intègre lui aussi très bien dans ma palette de couleurs. Par ailleurs, comme il est persistant et ne craint pas le froid, il mettra également un peu de douceur sur mon balcon cet hiver.
  • Une succulente répondant au doux nom d’arbre de Jade (ou crassulata ovata). J’ai choisi une variété avec des feuilles teintées de jaune et de rouge. Comme elle ne supporte pas les températures en-dessous de 5°c, elle rentrera dans mon salon cet hiver. Cela tombe bien, ses couleurs iront très bien là aussi. Pas question cependant d’oublier de surveiller les températures…
Larbre de jade est une belle succulente
  • Un calocéphale de Brown appelé également « coussin argenté » (le bien nommé). Celle-là, ce n’est pas moi qui l’ai choisie, mais ma plus jeune fille. Elle l’a prise pour sa sœur qui regrettait la perte de son herbe à curry. Le jardinier m’a averti qu’elle ne passerait probablement pas l’hiver, étant peu rustique. En théorie, elle est cependant vivace et peut supporter des températures jusqu’à -5°c.
  • Des asters d’automne mauves. Ceux-là, c’est également ma fille qui les a choisis. Evidemment, ils ne vont pas du tout avec le reste de ma palette, mais franchement, de temps en temps il faut se faire plaisir. Rares sont les plantes aussi richement fleuries à cette saison (à part les chrysanthèmes peut-être). Et puis, bien que théoriquement vivaces, elles sont assez délicates de culture. J’en avais parlé dans cet article. Je suis curieuse de voir si elles résisteront mieux cette année.

Voici donc mes dernières trouvailles. Avec un peu de rangement et un petit tour à la cave pour aller chercher des cache-pots de la bonne couleur, le projet balcon a déjà fait de grands progrès. Et vous, comment avez-vous choisi de relooker votre balcon cet automne ? Quelles couleurs avez-vous choisies et comment avez-vous procédé ? N’hésitez pas à partager vos idées dans les commentaires.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.