Pourquoi l’ai-je choisie ?

Mis à part le fait que la menthe verte est un grand classique des balcons-jardins, elle est tout simplement indispensable dans certaines recettes (qu’il s’agisse de boissons ou de plats). Sans elle, pas de taboulé digne de ce nom par exemple. C’est elle qui donne cette petite touche en plus parfois indescriptible… Mais voilà, au supermarché du coin, elle n’est pas toujours disponible. Et après avoir parcouru tous les supermarchés des environs, j’en aurais peut-être dégoté un bouquet. Et hop, la salade est sauvée. Mais après, que faire du reste ? Surtout que les herbes fraichement coupées ont la mauvaise habitude de perdre rapidement de leur fraicheur.

Avec un pied de menthe en pot, plus de dilemme. J’ai toujours de la menthe sous la main et je ne récolte que ce dont j’ai besoin. Bonjour les arômes et fini le gaspillage. C’est tout gagné. Surtout que la menthe a bien d’autres avantages que nous allons découvrir par la suite.

Portrait

Famille et origine

Les lecteurs assidus de ce blog l’auront peut-être deviné… Eh oui, comme la plupart de ses cousines aromatiques la menthe appartient à la famille des Lamiacées. Peut-être faudrait-il dire d’ailleurs « les menthes » car il en existe plus de 100 espèces dont les plus connues sont la menthe verte appelée aussi menthe douce (mentha spicata), sur laquelle je vais me concentrer ici, et la menthe poivrée (mentha x piperita). Ces deux-là ont le goût classique de la menthe (plus mentholé pour la menthe poivrée) mais il en existe avec de nombreux arômes allant de la pomme à la bergamote en passant par le chocolat, l’ananas, le citron, le pamplemousse, l’orange, le gingembre, pour n’en citer que quelques-uns.

De plus, la diversité ne se limite pas au goût. Il en existe en effet avec des feuillages différents, panaché de blanc pour la menthe ananas par exemple ou teinté de rouge pour la menthe poivrée.

La menthe a par ailleurs la particularité de se marier facilement et naturellement avec ses cousines d’autres variétés. C’est donc pour cela qu’il en existe de nombreux hybrides. Pour cette raison, il est d’ailleurs déconseillé de cultiver plusieurs variétés différentes dans le même pot (sauf si vous aimez les expériences), elles risquent de se mélanger.

La menthe est elle-aussi originaire des régions tempérées méditerranéennes et d’Asie Mineure. On la trouve à l’état naturel dans les endroits frais et assez humides. Elle est cultivée en Europe depuis l’Antiquité et ses vertus médicinales sont appréciées depuis fort longtemps. Pour l’anecdote, sachez qu’elle porte le nom de la Nymphe « Menthé » dont Hadès était épris avant qu’elle ne soit transformée en un pied de menthe justement…

Besoins nutritifs et climatiques

Comme tous les aromates, la menthe verte aime le soleil mais avec modération toutefois. Le soleil direct de midi ne lui réussit pas et une place lumineuse à mi-ombre lui conviendra très bien. Elle pousse également à l’ombre mais son parfum sera alors moins intense.

Son origine et l’aspect de ses feuilles vertes et tendres le trahissent également, la menthe verte aime les sols frais et légèrement humides. Il lui faudra donc un arrosage régulier et sur les balcons souvent très chauds en été, un paillage fera merveille. Prenez garde cependant à ce que le sol soit bien drainé et ne laissez pas l’eau stagner dans la soucoupe.

Enfin, même si la menthe n’est pas trop difficile, elle poussera particulièrement bien dans un sol riche en humus. Donnez-lui un peu de compost ou de corne broyée au début du printemps, et elle sera heureuse. Ensuite, un petit apport d’engrais liquide biologique une fois par mois sera parfait. N’ayez pas la main trop lourde avec l’engrais : cela fragilise les plantes et leur fait perdre leur arôme si recherché.

Entretien de la menthe verte

Nous l’avons vu, la menthe a besoin d’eau, de beaucoup d’eau et il ne faut pas la laisser se dessécher (même si elle vous semble parfois increvable…). Placée au bon endroit et arrosée régulièrement, elle vous récompensera de ces quelques soins par une croissance abondante. Et c’est un peu là le problème (si on peut dire). Dans de bonnes conditions, la menthe est en effet une plante à tendance envahissante et elle aura besoin d’une bonne petite coupe de temps en temps pour rester raisonnable.

Une taille avant l’hiver à ras du sol s’impose dans tous les cas. Vous aurez ainsi une provision de feuilles à faire sécher pour la tisane en hiver (cliquez ici pour en apprendre plus sur la conservation des aromates). Et si sa croissance le permet, vous pouvez la couper également une première fois au début de l’été, elle repartira très vite et des récoltes régulières seront possibles jusqu’à l’automne.

La menthe verte est en principe une plante rustique qui supporte très bien les températures hivernales. Comme pour toutes les plantes en pot, un peu de protection contre le froid ne sera cependant pas de refus pour éviter que la terre ne gèle complètement. Attention également aux variétés « fantaisies », elles ne sont pas toutes rustiques. Renseignez-vous donc dans votre jardinerie préférée.

Enfin, la menthe verte est une plante robuste ne connaissant que très peu d’ennemis. Les maladies cryptogamiques comme la rouille de la menthe peuvent la toucher si l’humidité est trop importante. Dans ce cas, enlever les feuilles atteintes dès que possible. La chrysomèle de la menthe (chrysolina herbacea), un genre de coléoptère peut également s’y attaquer. Le mieux est également de les enlever à la main. En revanche, on dit qu’elle repousse les pucerons et les moustiques. Pratique !

La menthe verte sur le balcon

Il n’est pas seulement possible de cultiver la menthe sur son balcon, en fait elle est pratiquement faite pour ça. En effet, elle a tendance à faire de nombreux « stolons » et à envahir l’espace où elle se trouve. Au jardin, on conseille souvent de la planter en pleine terre dans son pot. J’ai observé à plusieurs reprises comment les stolons étaient capables de briser un pot en plastique… Costaude la menthe ! En tout cas, il est recommandé de la planter seule dans un pot.

En cuisine, vous pouvez l’utiliser en condiment, mais ses feuilles fraiches ou séchées font aussi merveille en tisane ou pour aromatiser les boissons. La récolte est possible tout au long de la belle saison. La floraison rose, violette ou blanche à partir de juin en fait par ailleurs une belle attraction pour l’œil et pour les abeilles.

Recommandation : absolument

Une petite plante parfumée et facile d’entretien qui ne demande que peu de place (à tailler régulièrement !), voici la menthe verte. Elle ne demande que peu de soin et un peu de soleil. Elle est robuste, rustique et ses usages sont très variés. Alors, vous laisserez-vous convaincre vous aussi ?

N`hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.