Bilan mensuel

Quelle ironie… Il y un mois, je louais le retour des beaux jours, des températures clémentes et du soleil. Eh bien, la nature nous a à nouveau joué un tour à sa façon. Le mois de mai a été au balcon-jardin tout le contraire du mois d’avril. Fraîcheur et humidité ont remplacé douceur et soleil et cela s’est bien fait ressentir sur le balcon. Il me semble que la végétation n’a évolué qu’au ralenti… Mais regardons-y de plus près.

Le cinquième mois en chiffres

La morosité de la météo m’a rattrapée moi-aussi, et ce mois-ci, je n’ai publié que 3 portraits :

En revanche, j’ai eu l’honneur de publier un article invité de mon amie blogueuse Florence qui donne sur son blog VeriGood Attitude plein d’idées pour améliorer son bien-être.

Mais où restent les potagères me direz-vous ? En effet, sur 20 portraits publiés jusqu’ici, nous en sommes à 13 ornementales et 7 potagères. Tout n’est pas encore perdu mais le temps maussade a quelque peu ralenti la croissance des semis et pour les jeunes plantes un peu frileuses, il a souvent fait trop froid.

Les plantes sur mon balcon-jardin en mai

Malgré tout, j’ai commencé peu à peu à habituer mes jeunes plants de tomate, poivron et piment aux températures extérieures (au début pendant la journée, et depuis quelques jours la nuit). Le mois de mai est en effet célèbre pour ses « Saints de Glace » aux alentours de la mi-mai. Là le gel est parfois de retour et peut venir anéantir tous les jeunes plants prometteurs. En ville et sur le balcon plus particulièrement, les températures n’ont pas baissé en dessous de zéro, mais un petit coup d’œil sur les prévisions météo ne peut pas faire de mal. Traditionnellement, c’est donc après les Saints de Glace que les plantes sensibles au froid prennent finalement leurs quartiers d’été.

En tout cas, ceci amène à présent le compteur total à 34 plantes différentes ayant trouvé leur place sur mon balcon depuis le début de l’année.

Ce qui a changé sur le balcon-jardin en mai

Le mois de mai lui aussi était sous le signe des fleurs. Les pélargoniums sont en pleine floraison et embellissent mon balcon de leurs couleurs vives. Les nouvelles venues sont les heuchères et leurs mini-clochettes, le thym et les œillets. Le persil en bouton le mois dernier est lui-aussi en fleur. Et grande nouvelle : la lavande que j’ai semée l’année passée est en boutons. Les pâquerettes elles-aussi font leur deuxième génération de fleurs.

Les poivrons et piments déjà en boutons sont également très prometteurs, même s’ils sont déjà très appréciés des pucerons. Et les fraises commencent (finalement et grâce à quelques rayons de soleil) à prendre des couleurs.

Enfin, j’ai effectué quelques nouveaux semis avec des aromates (coriandre, mélisse, aneth, bourrache, basilic) et des fleurs d’été (gueules de loup, œillets d’Inde, asters).

Le temps et l’argent

Comme je n’ai écrit que 3 portraits ce mois-ci, j’ai consacré en tout moins de temps à faire des recherches et à rédiger mes articles. En tout, j’ai eu besoin en moyenne d’environ 2h par portrait, ce qui n’a pas changé. Je n’ai malheureusement pas passé beaucoup de temps à jardiner non plus, les week-ends ayant été chargés et la météo morose. En tout, j’y ai consacré 2h ce mois-ci.

En ce qui concerne les dépenses, elles ont été très modestes elles-aussi, car je n‘ai acheté qu’un pied de tomates pour 3€.

Le jardinage en mai

Le peu de temps consacré à mon balcon a cependant été productif. Voici un petit résumé de mes travaux :

  • Les semis : ce mois-ci, comme je l’ai évoqué un peu plus haut, de nouveaux semis d’aromates sont venus se joindre aux autres ainsi que quelques (futures) fleurs. J’ai semé les aromates dans des petits godets fabriqués en papier journal, ce qui me permet de les rempoter sans stress pour les jeunes plantes. En effet, dès que celles-ci auront atteint la bonne taille, je les planterai directement sans repiquage puisque le papier se décompose. Quant aux fleurs, je les ai semées directement à leur emplacement définitif.
  • Le nettoyage des fleurs fanées : j’ai poursuivi mes coupes régulières des pensées à corne et des pâquerettes qui de cette façon fleuriront plus longtemps et garderont une apparence soignée. Une pierre deux coups, pour ainsi dire…
  • Les apports d’engrais : j’ai continué également à apporter de l’engrais biologique liquide au lierre, aux pensées à corne et à la ciboulette, un aromate un peu gourmand que les autres.
  • L’arrosage en général a été plutôt modéré en raison des températures fraîches. En effet, l’évaporation est restée faible en raison de l’humidité ambiante assez élevée. Dès que les températures remonteront, il sera cependant temps de pailler pour économiser l’eau.
  • Pour assurer la future récolte de fraises, poivrons, piments et tomates, j’ai continué à promener mon petit pinceau sur les fleurs pour les polliniser. C’est amusant de jouer aux abeilles.
  • Enfin, j’ai surveillé les populations de pucerons, déjà assez nombreuses et j’ai pulvérisé de temps en temps une solution de savon noir pour contenir leur croissance. Cependant, j’ai décidé cette année de ne pas sortir l’artillerie immédiatement en espérant que quelques coccinelles ou autres syrphes viennent faire le travail à ma place. A suivre, donc… Les premières araignées rouges ont également fait leur apparition sur les fraisiers et j’ai retiré les feuilles les plus touchées.

Points positifs

Même si cela semble un peu contradictoire, le mauvais temps n’est pas si mal tombé que ça… Comme je n’ai eu que très peu de temps à consacrer à mon balcon-jardin et me suis absentée quelques fois, chaleur et sécheresse auraient certainement laissé des traces ravageuses sur mon balcon. De cette façon, mes plantes ont profité encore d’un peu de répit avant l’arrivée de l’été.

Et malgré cela, les fleurs ont continué à égayer mon balcon et sont vraiment une belle réussite. Cela fait plaisir à voir.

Points négatifs

Appelons les choses par le nom, cette année ne semble simplement pas être une année à semis. En général, tout végète un peu au potager… J’ai déjà évoqué la dernière fois l’échec des semis de tomate (une première) mais de tous les semis effectué ce mois-ci et le mois précédent, seuls quelques-uns ont porté leurs fruits, si on peut dire. En parlant à d’autres jardiniers autour de moi et à en croire les forums divers et variés, je ne suis pas un cas isolé (ce qui est tout de même rassurant). Alors que se passe-t-il cette année ? Mystère de la nature.

A évoquer encore ici, mon pêcher qui jusqu’ici se porte fort bien, a décidé de concentrer son énergie sur une seule de ses trois pêches. Deux se sont desséchées (mais la troisième grossit toujours). Là aussi, la nature se régule toute seule…

Conclusion

Les premières récoltes tant attendues sont quelques peu retardées, mais je l’espère, n’en seront que meilleures. Cette année de jardinage s’annonce quelque peu atypique, je suis curieuse de voir ce que l’avenir nous réserve…

Et vous, quelles ont été vos expériences ce mois-ci ? Vos semis vous posent-ils problème également ? A quelles difficultés ou surprises êtes-vous confrontés sur vos balcons-jardins en mai ?

N`hésitez pas à nous le faire savoir dans les commentaires.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.