Pourquoi les ai-je choisis ?

Vous direz peut-être, facile, les poivrons et piments sont pratiquement faits pour être cultivés sur les balcons et terrasses. Eh c’est un peu vrai. Du moins pour les autres… Pour quelles raisons, nous allons le voir par la suite. Cependant, je dois l’avouer, malgré des essais répétés, sur mon balcon, je n’ai eu que des succès modestes. Mais vous le savez déjà, je ne suis pas du genre à me laisser décourager… Alors, les poivrons et les piments devaient simplement faire partie de ce défi.

Portrait

Famille et origine

Les poivrons et piments appartiennent comme leurs cousines les tomates, les aubergines et les pommes de terre à la famille des Solanacées. Et elles partagent avec celles-là quelques particularités dont surtout un goût prononcé pour la chaleur.

Piments ou poivrons, il s’agit dans la plupart des cas d’une seule et même espèce végétale, c’est-à-dire « capsicum annuum » ou « poivre espagnol ». Nous avons dit une espèce, mais il en existe d’innombrables variétés développées au fil des années. Celles-ci se distinguent par leur intensité en goût (du plus doux au plus épicé), leurs formes (plus ou moins allongés) ou par leur couleurs (jaune ou rouge classique, mais aussi violet ou noir).

Le piment nous vient à l’origine d’Amérique centrale où on le trouve encore à l’état sauvage. C’est au Mexique qu’on trouve les traces les plus anciennes de sa culture qui remontent à plus de 7000 ans avant J.C. Après la découverte de l’Amérique, il a pris le chemin de l’Europe en faisant un petit détour par l’Asie. Avec le temps, des variétés plus douces ont été sélectionnées et sont devenues notre « poivron ».

Besoins climatiques et nutritifs

Encore une fois, c’est son origine qui nous met sur la piste. Ce qui caractérise les poivrons et piments, c’est leur besoin de chaleur. La température idéale de culture se situe en effet entre 25 et 28 °c. Voilà donc une première raison pour laquelle ils sont particulièrement bien adaptés aux balcons chauds, tant qu’il ne sont pas torrides.

Mais attention, s’ils ont besoin de lumière, le plein soleil de midi peut provoquer des coups de soleil. Et leurs besoins en eau déjà assez élevés augmenteront en conséquence. En été, les arrosages peuvent être quotidiens, voire plus. Là aussi, un paillage vous permettra de souffler un peu et de réduire la consommation d’eau. Enfin, sachez que nos petits frileux n’aiment pas les courants d’air (surtout s’ils sont froids). Placez-les donc dans un endroit abrité.

Les besoins nutritifs des poivrons et piments sont également assez élevés. Le mieux est donc de les planter dans un terreau enrichi de compost o de corne broyée. Après cela, un apport d’engrais liquide biologique toutes les deux semaines sera suffisant.

Entretien

J’ai déjà évoqué les arrosages et les apports d’engrais réguliers. A part cela, les poivrons et piments sont des plantes faciles à vivre. Placez juste un tuteur près de la plante lorsque vous la rempotez. En effet, le poids des fruits pourrait casser les tiges.

Dans un endroit abrité, la pollinisation qui se fait normalement par « vibrations » peut être un peu difficile. Si vous avez des fleurs mais que celles-ci tombent, passez régulièrement un pinceau doux dessus ou secouez délicatement les plants.

Ce qui est particulièrement intéressant à leur sujet (youpi, encore une expérience !), c’est que contrairement à ce que l’on peut croire, les poivrons et piments sont des plantes vivaces. Il est donc possible de leur faire passer l’hiver. La récolte est en général plus importante la deuxième année, cela peut donc en valoir la peine.

Si vous disposez d’un endroit clair et tempéré avec des températures entre 10 et 15°c, vous avez toutes vos chances. Il peut s’agir d’un jardin d’hiver, d’une cage d’escalier, d’un garage… Dans ces conditions, la plante peut même fleurir toute l’année. Elle n’aura besoin cependant que peu d’eau et pas d’engrais du tout. Début mars, rempotez la dans un terreau neuf et c’est reparti pour un tour.

Comment obtenir des poivrons et piments ?

Pour obtenir des poivrons et piments, il faut surtout se munir de… patience. En effet, qu’il s’agisse de la levée des semis, de la croissance ou de la maturation des fruits, ils ont besoin de temps. Ce n’est pas une plante pour des récoltes rapides.

Pour les moins pressés d’entre vous, misez sur les semis qui se font dès début mars. Pour cela, placez quelques graines dans de la terre à semis et recouvrez-les légèrement de terre. Maintenez bien au chaud et humide (mais pas trempé). Après environ 2 semaines, les premières pousses devraient se montrer.

Quand les plants auront atteint une taille d’environ 10cm, repiquer les dans des pots un peu plus grands, toujours dans de la terre à semis. Au plus tôt fin avril, et même plus tard s’il y a des risques de gelée tardives, plantez les dans des grands pots sur le balcon en les habituant progressivement à la luminosité et à la température extérieure. 

Et voilà ! Surveillez régulièrement pour les débarrasser des nuisibles (éventuellement aleurodes et pucerons) et attendez… Vers fin juillet, les premiers fruits devraient se former et arriver à maturité fin août.

Les poivrons et piments sur le balcon

Parmi les légumes, je trouve que les poivrons et piments font partie des plus attractifs. C’est pour ça que j’essaie chaque année… Les fruits bien sûr qui apparaissent l’été mettent leur touche de couleur sur le balcon, parfois jusqu’en automne si les températures le permettent. Mais ses petites fleurs blanches et délicates ne sont pas mal non plus.

Les poivrons et piments aiment des températures clémentes le plus longtemps possible, et ce sont souvent des conditions que les balcons abrités peuvent offrir. De plus, ils ne prennent pas beaucoup de place et n’atteignent en général qu’une taille modeste entre 0,5 et 1m.

Vous pouvez les associer facilement à des tomates cerises ou à des aromates. Les fleurs elles-aussi sont une option, et permettent de donner un petit coup de pouce à la pollinisation.

Recommandation : absolument (ou presque)

Que vous soyez fan des potagères ou des ornementales, misez sur les poivrons et piments. La joie de voir se former des fleurs puis des fruits qui muriront lentement est indescriptible. Quel plaisir de déguster des légumes que l’on a fait pousser soi-même et cueillis à maturité. Mais même sans intérêt culinaire, ils font leur petit effet. Un joli piment d’ornement (qui peut d’ailleurs être consommé si vous l’avez élevé vous-même) ne mettra pas que des épices dans votre assiette !

Et vous, que pensez-vous des poivrons et piments ? Sont-ils aussi les valeurs sures de votre balcon ? Faites-le nous savoir dans les commentaires. Et si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement le guide "Je jardine sur mon balcon"