Pourquoi l’ai-je choisi ?

J’avais promis il y a quelque temps au cours de ce défi de faire un article sur l’œillet d’Inde, eh bien le voilà. Cette plante apparemment tout à fait banale est en effet plus intéressante qu’il n’y parait. Ce n’est pas seulement une jolie fleur d’été, très répandue dans les jardins et sur les balcons. Une explication à cela est qu’elle est facile à cultiver et ne demande que très peu de soins. Mais on l’utilise aussi souvent comme plante auxiliaire au potager. Encore une fois, sa popularité n’est pas un hasard. Découvrons donc l’œillet d’Inde, une plante multi-talent sur le balcon jardin.

Portrait

Famille et origine

L’œillet d’Inde ou « Tagetes patula » appartient à la famille des Astéracées comme de nombreuses autres plantes fleuries (les asters justement mais aussi le tournesol, le pissenlit ou la marguerite). Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette plante omniprésente dans nos jardins vient de loin car elle est originaire d’Amérique centrale, du Mexique plus précisément. Ce n’est donc qu’après la découverte de l’Amérique, au XVIème siècle que l’œillet d’Inde apparait en France. Depuis, les horticulteurs et jardiniers ont développé de nombreuses variétés et seul son nom semble rappeler son origine. A cette époque, on croyait avoir trouver la route des Indes puisqu’on ignorait encore l’existence de l’Amérique…

Besoins nutritifs et climatiques

A présent vous devinez peut-être ce qui va suivre… Ce n’est pas seulement par intérêt historique que j’aime parler de l’origine des plantes. Souvent, celle-ci nous donne des renseignements précieux sur la meilleure façon de les cultiver. L’œillet d’Inde originaire du Mexique donc, apprécie particulièrement la chaleur et un emplacement ensoleillé. Il est cependant peu difficile et se contentera d’une exposition à la mi-ombre même si sa floraison y sera moins abondante. De plus, il ne craint ni le vent ni la pluie et peut donc être cultivé sur des balcons ou terrasses peu abrités.

En ce qui concerne le sol, il n’en demande pas trop non plus. Un bon terreau fera l’affaire et un apport d’engrais liquide biologique toute les 2 semaines contribuera à une floraison soutenue. Comme d’habitude, prenez garde à le placer dans un sol bien drainé car s’il a besoin d’arrosages réguliers, il est sensible à la pourriture des racines s’il est placé dans un substrat trop humide. N’oubliez pas non plus la couche de drainage au fond du pot, en utilisant par exemple des billes d’argile.

Entretien

Bonne nouvelle numéro 1 : l’œillet d’Inde, une fois installé, ne demande que très peu de soins comme je l’ai déjà évoqué plus haut. Arrosez quand la terre a séché en surface, un peu d’engrais et le tour est joué. Et comme pour beaucoup de plantes fleuries, le « nettoyage » régulier des fleurs fanées l’incitera à fleurir de nouveau.

Bonne nouvelle numéro 2 : l’œillet d’Inde n’a que très peu d’ennemis. Au contraire, on l’utilise souvent comme répulsif pour protéger les plantes voisines. Seuls les escargots l’apprécient particulièrement, mais heureusement ce n’est pas une plaie très répandue sur les balcons-jardins. Quant aux pucerons, aleurodes et nématodes, ils n’aiment pas son odeur. En revanche, il attire les syrphes et les papillons. Si possible prenez-donc une variété à fleurs simples, offrant du nectar aux insectes. Pour ma part, faute d’avoir trouvé mieux malheureusement, j’ai semé des fleurs doubles.

A cet endroit, une petite parenthèse : les variétés anciennes d’œillet d’Inde dégagent une odeur souvent considérée comme désagréable. C’est pour cela que les horticulteurs ont développé des variétés plus modernes et les ont débarrassé de cet « inconvénient ». Seulement voilà : l’œillet d’Inde moderne a-t-il gardé ses propriétés répulsives ? Je l’ignore et il faut que je me penche sur la question. En tout cas, je n’ai jamais observé de nuisibles sur lui. Pour ne pas courir de risques, je ne choisirais une variété ancienne que si votre balcon est bien aéré 😉

Comment obtenir des œillets d’Inde ?

Pour obtenir des œillets d’Inde, vous avez plusieurs possibilités. Si vous êtes pressé, vous pouvez acheter des pieds dans votre jardinerie préférée au printemps ou le semer sous abri à partir de mars/avril. La floraison sera plus précoce. Si vous avez le temps, semer les directement à partir du mois de mai. Attention, l’œillet d’Inde n’est pas rustique, attendez-donc qu’il n’y ait plus de gelées avant de les placer dehors.

L’œillet d’Inde sur le balcon

L’œillet d’Inde est un grand classique des jardins estivaux. Pourquoi ne pas le cultiver sur les balcons-jardins aussi ? c’est possible sans difficulté. Il en existe de très nombreuses variétés avec des fleurs de toutes les tailles, simples ou doubles. Mais elles sont toutes dans les tons orangés, du jaune au marron, parfois bicolores. Planter des œillets d’Inde, c’est donc inviter le soleil sur son balcon.

Même si les vertus répulsives des variétés sans odeur ne sont pas certaines, cela ne coûte rien d’essayer. Planter le donc au pied de vos légumes : tomates, salade et haricots par exemple. Si vous êtes plutôt « fleur », vous pouvez le combiner avec des fleurs dans les mêmes tons comme les soucis ou les alysses. Pour plus de contraste, choisissez des fleurs bleues comme l’aubriète ou l’agérate.

Dans tous les cas, les œillets d’Inde ne prendront pas trop de place pusiqu’ils n’atteignent en général qu’une hauteur maximale de 80cm. Selon la méthode choisie pour les installer (voir plus haut), ils égayeront votre balcon de leurs fleurs lumineuses d’avril à septembre.

Recommandation : absolument (ou presque)

La seule vraie condition à la culture de l’œillet d’Inde est l’ensoleillement. Il a au moins besoin d’un emplacement à mi-ombre. Plus l’endroit où il se trouve sera lumineux et plus il fleurira abondamment. Sinon, il ne réclame que peu d’attention. Que vous soyez fan de fruits et légumes ou de fleurs, gardez-lui une petite place sur votre balcon, vous ne le regretterez pas. Il a de nombreuses vertus et de jolies fleurs colorées qui viendront y mettre de la bonne humeur.

Et vous, plantez-vous vous aussi des œillets d’Inde sur votre balcon ? Avez-vous pu observer ses vertus ? Racontez-nous vos expériences dans les commentaires ci-dessous.

Partager:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement le guide "Je jardine sur mon balcon"