Vous viendrait-il à l’idée de partir en randonnée sans boussole et sans carte (ou sans GPS aujoud’hui) ? Ou pire, de partir sans but précis ? Si vous ne savez pas où vous voulez aller, vous avez peu de chance d’y arriver… Et bien, figurez-vous que la plupart des gens qui aménagent leurs extérieurs, le font sans concept global. Je vous en parlais déjà dans cet article consacrées aux erreurs communes. Se lancer dans un projet d’aménagement sans concept, c’est aller droit à l’erreur ou à la déception. Mais pour vraiment réussir son aménagement extérieur, encore faut-il que ce concept d’aménagement soit sensé. Qu’est-ce que cela veut dire ? C’est ce que j’aimerais vous expliquer aujourd’hui.

Aller au-delà du « beau »

Un concept d’aménagement sensé n’est pas forcément (ou pas seulement) un concept esthétique. Vous pouvez éventuellement réussir la décoration de votre espace extérieur sans concept global sensé (et encore ?) Avec un goût sûr, le bon flair pour les modes et tendances et un peu d’expérience, on peut y arriver. Mais votre extérieur vous offrira-t-il dans ce cas plus qu’une belle image ? Sera-t-il vraiment satisfaisant et satisfaisant dans la durée ? Bref, répondra-t-il à vos besoins ? Car c’est cela un concept sensé !

Mais n’ayez crainte, ce n’est pas forcément compliqué. Comme souvent, avec du bon sens et en vous posant les bonnes questions, vous tiendrez dans vos mains beaucoup plus que la plupart de ceux qui commencent à aménager leurs extérieurs. Couchez vos idées sur le papier pour pouvoir y revenir si besoin. Ainsi, vous vous épargnerez de nombreux désagréments et dépenses inutiles.

Quels éléments prendre en compte pour réussir son aménagement extérieur ?

Les contraintes du lieu

Tout d’abord, avant de s’attaquer à l’aménagement d’un espace, il faut savoir à quoi on a affaire… Les contraintes du lieu sont donc les suivantes :

  • La taille, les dimensions et la forme de votre espace extérieur. En ville, il n’est pas rare que ces espaces soient petits et parfois biscornus.
  • Le climat et l’exposition
  • Le sol (que vous jardiniez directement dans un jardin ou « hors-sol »)
  • L’environnement : le quartier, la vue, le voisinage, le niveau sonore, la pollution…
  • Les défauts à compenser (qu’ils soient visuels ou pas comme du bruit ou même un désaccord avec le voisin…)
  • La végétation existante et notamment les arbres qui peuvent dans certains cas être protégés

Les habitants

Pour un concept sensé, il faut considérer les besoins de chaque habitant
Photo par CDC sur Unsplash

Cela parait évident, mais beaucoup négligent cette question : pour qui voulez-vous concevoir vos extérieurs ?

  • Qui sont les habitants ? Qui se servira de l’espace extérieur ? Est-ce seulement vous ou conjoint, ou faut-il considérer les besoins des enfants et peut-être ceux de vos animaux de compagnie ?
  • Vos besoins et vos souhaits ? Un besoin étant ici quelque chose de très fondamental et un souhait la façon d’y répondre. Nous avons par exemple tous besoin de nous sentir en sécurité chez nous, mais ce besoin peut être satisfait de manières différentes.
  • Vos valeurs ? Il peut s’agir par exemple du respect de la nature, de partage, de transmission de savoir, etc…
  • Votre personnalité et votre style de vie : êtes-vous plutôt zen ou plutôt « survoltés » ? Votre espace extérieur doit-il vous resourcer ou vous « activer » ?
  • Votre savoir-faire notamment en matière de jardinage
  • Enfin vos goûts et votre style

La relation avec l’intérieur

De même que votre habitation se trouve dans un contexte géographique plus vaste (un immeuble, un quartier, une ville…), votre extérieur est inséparable de votre intérieur. En particulier en ville, où l’occupation de l’espace est dense, le jardin, le balcon ou la terrasse sont intimement liés à l’intérieur. C’est donc toujours une bonne idée d’intégrer votre intérieur dans votre concept d’aménagement extérieur. J’en avais déjà discuté dans cette interview de l’architecte d’intérieur Maïlys Dorn.

  • Que voyez-vous ou souhaitez-vous voir en regardant par la fenêtre ?
  • Le jardin doit-il jouer un rôle de zone tampon entre la rue et la maison ?
  • L’extérieur doit-il combler un manque, un besoin non satisfait par l’aménagement intérieur ?
  • Quelle valeur ajoutée et quelle qualité peut apporter mon extérieur à mon intérieur ?

Et l’esthétique dans tout ca ?

Revenons sur ce sujet que j’ai balayé un peu vite au début de cet article… J’espère que mon message a été clair jusqu’ici : ce n’est pas par là qu’il faut commencer. Je sais, avec ça, j’ai déjà perdu pas mal de lecteurs en route. Mais mon-balcon-jardin n’est pas un magazine de mode 😉

Une chose est sûre, nous avons besoin d’un environnement plaisant pour nous sentir bien. Plus que ça, nous avons besoin de nous approprier notre environnement et de le transformer à notre goût. Et c’est donc là que l’esthétique entre en jeu.

Alors, tout est-il permis ? On dit que les goûts et les couleurs ne se discutent pas, n’est-ce pas ? Eh bien, quitte à encore perdre quelques lecteurs, je dirais que je ne partage pas (entièrement) cette opinion.

Vous recherchez le calme et le repos dans votre extérieur ? Certaines couleurs seront plus adaptées que d’autres. Vous êtes très occupés et désirez un jardin facile d’entretien : oubliez le gazon à l’anglaise ou les jardins modernes tirés au cordeau.

Bien entendu, il faut que l’apparence de votre extérieur vous plaise. Mais le choix d’un style d’aménagement, d’un schéma de couleurs et des plantes devra surtout se faire en fonction de l’effet recherché sur vous, les habitants. Dans ce sens, un concept esthétique sera donc indispensable pour réussir son aménagement extérieur.

Le jardin intérieur

Une chose est sure, notre habitat et notre jardin « extérieur » influencent notre jardin intérieur. Un concept d’aménagement sensé va donc bien au-delà des modes et tendances et cherche à satisfaire nos besoins de façon durable.

Et vous, comment avez-vous aménagé vos extérieurs ? L’esthétique a-t-il été le facteur le plus important ou avez-vous été guidés par d’autres éléments plus importants à vos yeux ? N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires, je suis curieuse de les lire.

Grande photo: Mike Erskine sur Unsplash

Partager:

2 thoughts on “Réussir son aménagement extérieur : le concept

  1. J’aime cette façon d’appréhender la définition de l’espace qui ne doit pas considérer que l’esthétique mais aussi nos besoins et nos façons de vivre 🙂 ! Merci

    1. Oui, exactement ! L’esthétique c’est important, mais ce que l’on trouve « beau » peut changer très vite en fonction des modes et des tendances. Je propose donc d’aller plus loin dans la réflexion.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.